•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Abitibi-Témiscamingue souligne le jour du Souvenir

Défilé du jour du souvenir à Rouyn-Noranda.

Défilé du jour du souvenir à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Jean-Marc Belzile

Une centaine de personnes ont assisté à la cérémonie du jour du Souvenir dimanche au cénotaphe de Rouyn-Noranda. Des militaires du 34e Régiment du génie de combat détachement de Rouyn-Noranda, des vétérans et des cadets ont participé à un défilé dans les rues de la municipalité.

Une journée de commémoration annuelle pour rendre hommage aux soldats canadiens et aux policiers qui se sont sacrifiés dans des conflits passés ou actuels.

Un événement fort important pour Danielle Bessette dont le conjoint est dans les Forces armées canadiennes depuis plus de 30 ans.

Je l'ai suivi tout au long de sa carrière alors c'est en souvenir de tous, ces amis qui ont été dans les missions avec lui et ceux qui n'en sont pas revenus, on se fait un honneur de venir aujourd'hui beau temps mauvais temps, dit-elle.

Madame Bessette souhaite d'ailleurs que l'événement attire davantage de gens.

C'est pas juste pour ceux de la Deuxième Guerre mondiale, dit-elle. Les gens l'ignorent, mais [lors] des missions, il y en a beaucoup qui ne reviennent pas. Quand vous allez à Québec, il y a des photos de jeunes qui pourraient être mes enfants et plus jeunes qui sont là et qui ne sont pas revenus.

Danielle Bessette considère qu'elle est chanceuse que son mari soit toujours auprès d'elle aujourd'hui.

Avec tous ces morceaux et physiquement et moralement. Beaucoup reviennent avec des blessures physiques, mais beaucoup avec des traumatismes qui les suivent toute leur vie, mentionne-t-elle. Il faudrait que la population vienne les supporter chaque année, le faire avec plaisir, mais aussi en remerciement de tout ça.

Plusieurs personnes ont assisté à la cérémonie du jour du souvenir à Royn-Noranda.

Plusieurs personnes ont assisté à la cérémonie du jour du souvenir à Royn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Émilie Gilbert-Montigny a assisté à l'événement avec sa mère Andrée Gilbert.

Son conjoint étant aussi dans l'armée, elle tenait à être présente.

Je trouve ça important de voir ce qu'ils sacrifient comme temps aussi. On est la fin de semaine puis souvent il travaille en fin de semaine, les soirs de semaine aussi, dit-elle. Il donne beaucoup de son temps et souvent c'est du bénévolat alors c'est important de le soutenir là-dedans.

Les deux femmes souhaitaient aussi rendre hommage à ceux qui sont décédés alors qu'ils étaient en fonction, non seulement les membres de l'armée, mais aussi les policiers.

Il faut se rendre compte que ces gens sont morts pour nous autres là dans le fond, a dit pour sa part Andrée Gilbert.

Le député fédéral d'Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, était aussi présent pour l'occasion.

On a absolument ce devoir de mémoire et ce qu'on ne peut pas savoir à travers l'histoire, que serait notre vie si ces gens n'étaient pas allés au front et n'avaient pas fait les sacrifices qu'ils avaient à faire. Est-ce qu'on aurait ce même sentiment de sécurité dans nos rues aujourd'hui ? s'interroge le nouveau député.

La question peut se poser et elle ne sera jamais répondue et le fait de ne pas pouvoir avoir cette réponse est un devoir de pouvoir rendre hommage à ces gens-là, précise-t-il.

Le jour du Souvenir a été souligné dans plusieurs autres municipalités de la région cette fin de semaine et un grand rassemblement national est aussi prévu lundi à Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Histoire