•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Winnipégois aiment toujours autant Sesame Street, 50 ans plus tard

Cinq marionnettes, dont un grand oiseau jaune, trois personnages velus rouge, bleu et vert et une fillette mauve dans un autobus.

L'émission pour enfant Sesame Street a 50 ans.

Photo : getty images for hbo / Slaven Vlasic

Radio-Canada

Il y a 50 ans, la colorée bande de marionnettes de Sesame Street faisait sa première apparition à la télévision. Au fil du temps, la production américaine a développé une relation bien particulière avec Winnipeg.

L’émission a été développée aux États-Unis par le Children’s Television Worshop (CTW), à New York, et présentée sur les ondes de chaînes américaines dès 1969.

Big Bird, Cookie Monster, Elmo et leurs compatriotes ont fait leur entrée dans les salons canadiens l’année suivante, lorsque CBC a repris l’émission.

Du contenu canadien y a été intégré à partir de 1973 dans les épisodes présentés sur CBC. Certains de ces segments ont été produits à Winnipeg.

Une émission éducative

La populaire émission pour enfants a toujours une place toute spéciale dans le coeur du Winnipégois Cameron Benoit.

Il explique avoir appris ses bonnes manières avec Elmo, la marionnette rouge. Il faut toujours dire s’il vous plaît et merci, il faut toujours être respectueux des autres, qui qu’ils soient, se rappelle M. Benoit.

Elsa de Jesus dit avoir tiré de Sesame Street l’importance de voir le meilleur en chacun. L’émission lui a appris à être sympathique et ne pas avoir peur de vivre dans son quartier.

J’ai vécu dans un quartier difficile à Winnipeg et [Sesame Street] m’a aidée à rendre cette période agréable, souligne-t-elle.

Certains téléspectateurs se sont même identifiés à l’un des personnages. C’est le cas de Caylene Myhre, qui dit s’être reconnue dans Oscar parce qu’elle peut parfois être grincheuse.

[Cette émission] m’a aidée à mettre des mots sur mes émotions, alors que je ne savais même pas que je les vivais, ajoute-t-elle.

Avec les informations de Rachel Bergen et Cory Funk

Manitoba

Télé