•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Football scolaire: les Olympiens, champions d'une finale historique

Joueurs et entraîneurs regroupés autour du trophée.

Les Olympiens de L'Odyssée de Moncton, champions 2019 de la 2e division de football scolaire du N.-B.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

François Le Blanc

Les Olympiens de L’Odyssée sont champions de la 2e division de la Ligue de football scolaire du Nouveau-Brunswick. En défaisant les Castors de l’École Sainte-Anne (ÉSA) de Fredericton par la marque de 35 à 14, les représentants de Moncton ont connu une saison parfaite pour le deuxième championnat de leur histoire.

Il s'agit aussi d'une finale historique. En 57 saisons de football provincial au N.-B., c'est la première fois que deux écoles acadiennes croisaient le fer dans le match ultime de l'une des divisions. Les Castors et les Olympiens ont gagné le respect dans un sport qui est souvent l'apanage des anglophones, à tort ou à raison.

Les Castors et les Olympiens s'étaient affrontés le mois passé lors de la coupe Évangéline, remportée par L'Odyssée.

Une jeune femme est accroupie à côté d'un drapeau acadien.

Une fière spectatrice assiste à la la 1ère finale toute acadienne. Son équipe préférée? Les Castors de l'ÉSA.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Pour le petit Québécois qui en Acadie depuis 15 ans, je suis vraiment fier de voir une finale toute francophone pour la première fois. C'est spécial. Toute la communauté doit en être fière.

Jonathan Diodati, coentraîneur-chef, Olympiens de L'Odyssée
Un officiel de football tient un marqueur, au bout des chaîneurs.

Les officiels étaient bien préparés pour le froid.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Les deux équipes ont affronté des conditions hivernales qui ont donné, parfois, du jeu décousu, des échappées de ballon et quelques glissades. Les passes échappées ont meublé, par moment, la première demie. Les bénévoles avaient déblayé les lignes, avant le duel, avec leurs pelles pour aider tout le monde.

Des spectateurs au match entre L'Odyssée et l'ÉSA, bien habillés pour combattre le froid.

Des spectateurs au match entre L'Odyssée et l'ÉSA.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Selon Dominic LeBlanc, des Olympiens, l'état du terrain a surpris les joueurs au début du match. Mais, on s'est habitué rapidement. Ce n'était plus un problème plus le match avançait.

Mais, ce n'est rien pour enlever l'enthousiasme et la détermination de ces joueurs des deux équipes.

Un joueur est blessé au sol.

Des joueurs des Castors ont démontré beaucoup de courage. Jonah Lockhart, des Castors de l'ÉSA, a subi une blessure lors du match.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Les Castors ont ouvert la marque. Samuel Tremblay a inscrit le simple sur un botté de dégagement. Ce "rouge", pour reprendre l'expression consacrée au football, donnait l'avance et un peu de confiance aux bleus face aux adversaires en orange.

L'Odyssée a répliqué avec un touché au deuxième quart après un recouvrement payant. Dominic LeBlanc permet aux Olympiens de s'inscrire au tableau indicateur.

C'est en deuxième demie que les deux adversaires se sont finalement dégênées. Moncton prend l'avance 14-1, puis Fredericton réduit l'écart 14-8.

Joueurs sur le terrain, avec de la neige par endroit.

Le terrain BMO à l'Université du N.-B. était glissant et enneigé par endroits.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Malgré tous leurs efforts, les Castors ont manqué d'énergie. Avec seulement 24 joueurs pour terminer la partie, les ressources se sont raréfiées. Des joueurs, comme Caleb Tremblay, ont joué tant en défense qu'en attaque.

On s'est fatigué très tôt dans le match, explique Mathieu Moosman, le joueur du match des Castors. Ils ont beaucoup de profondeur, avec leurs 40 et quelques joueurs.

Les Olympiens en ont profité. Marque finale: 35-14.

On est pas mal ému, lance Dominic LeBlanc, le joueur du match du côté des Olympiens. Pour certains, ça fait quatre ans qu'on s'entraîne pour ce moment.

Frissons de la victoire

Samuel LeBlanc, des Olympiens, affichait un sourire qui en disait long: C'est un championnat qui démontre l'importance d'être en équipe, depuis quatre ans.

Les joueurs ont la tête penchée, le trophée porté à bout de bras.

Après la victoire, un moment d'émotion des Olympiens qui réalisent ce qui vient de se passer.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

On a eu, tout au long de la saison, des joueurs qui se sont illustrés, à leur façon, lance Jonathan Diodati, le coentraîneur des Olympiens. Samuel LeBlanc est l'un d'eux. Aujourd'hui, il a trois réceptions de passe. Plus tôt dans la saison, il a remplacé Devin Niles au poste de quart. Je suis émotif en parlant de lui, je lui ai enseigné en 6e, 7e et 8 années. Puis, je l'ai entraîné au football... pendant quatre ans, ajoute monsieur Jonathan, comme on appelle les enseignants à l'école.

Trophée sur une table

Le trophée Nicolas Désilets est remis aux champions de la 2e division. C'est en honneur d'une jeune entraîneur originaire de Québec, bien engagé dans les communautés de Fredericton et Saint-Stephen.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Depuis le 15 août, quand on a commencé le camp d'entraînement, c'était notre objectif. On voulait la bannière, dit Caleb Fogarty, demi à l'attaque. Les larmes aux yeux, il ajoute: ça fait quatre ans que je joue avec cette équipe, ça me rend émotif.

Agonie de la défaite

La défaite faisait mal pour les Castors. En neuf parties (saison et éliminatoires), l'ÉSA n'a subi que deux défaites, toutes les deux aux mains des Olympiens. Le programme a été créé il y a deux ans à peine et déjà, une présence en finale.

Joueur accroupi, a l'air triste.

Donnie Sharpe, des Castors, était inconsolable après la défaite des siens. Pourtant, il a effectué de beaux jeux: il a bloqué une transformations des Olympiens.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Bien oui, ça fait mal, reconnaît pour sa part Caleb Tremblay. L'élève de 11e année de l'ÉSA refuse de se laisser abattre. Mais, on va continuer à travailler fort et l'année prochaine, on va revenir pour gagner ce championnat. On a appris à garder la tête haute et de continuer à se battre.

Son coéquipier Moosman ajoute: Oui, on a beaucoup de fierté d'être déjà à la finale à notre deuxième année d'existence. C'est le résultat de beaucoup d'efforts durant la saison.

L'entraîneur Steve Drisdelle a réussi, en deux ans, à créer un programme respecté dans la ligue. S'il peut ajouter de la profondeur et des joueurs à son équipe, les Castors seront redoutables dans les années à venir.

Des recruteurs assistaient au match et, déjà, ils approchaient des joueurs des deux formations. Une page d'histoire s'est écrite à Fredericton. C'est peut-être une préface à quelque chose de plus grand encore.

Palmarès des écoles acadiennes

Mathieu-Martin

2 championnats

  • 1985 (une ligue provinciale)
  • 2012 (division AA, 10 joueurs)

L'Odyssée

2 championnats

  • 2014 (Ligue à 10 joueurs)
  • 2019 (2e division, 12 joueurs)

C'est énorme pour le programme, après la série de défaites de l'an passé, mentionne Diodati, au sujet de ce deuxième titre provincial. Les deux victoires sont singulières et ont des significations différentes pour lui et son coentraîneur, le silencieux Serge Bourque.

Nouveau-Brunswick

Football