•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pétrolière Aramco ouvrira moins de 1 % de son capital aux investisseurs individuels

Des réservoirs de pétrole.

Aramco a enregistré un bénéfice de 68 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de 2019.

Photo : Reuters / Maxim Shemetov

Radio-Canada

Le géant pétrolier de l’Arabie saoudite Aramco ouvrira 0,5 % de son capital aux investisseurs individuels, et son propriétaire, le gouvernement saoudien, ne compte pas vendre d'autres actions de l'entreprise jusqu'à un an après son premier appel public à l'épargne (PAPE).

C'est ce qu'Aramco a révélé dans un prospectus de plus de 600 pages publié samedi.

Les investisseurs individuels auront du 17 au 28 novembre pour faire leurs propositions d'achat du titre de l'entreprise. Cette période d’inscription s’étalera jusqu’au 4 décembre pour les investisseurs institutionnels.

L’action du géant pétrolier sera ainsi inscrite à la bourse d’Arabie saoudite, le Tadawul, à partir de la mi-décembre.

Aucun détail n’est toutefois révélé sur l’évaluation totale de l’entreprise, le pourcentage total du capital proposé à la vente ou la fourchette des prix de l'action.

Quant au pourcentage réservé aux plus grands investisseurs, il sera déterminé plus tard, après consultations avec les conseillers financiers et les principales banques internationales de l’entreprise.

Aramco déterminera une échelle de prix pour les actions le 17 novembre, mais le prix final sera arrêté le 5 décembre, une journée après la fin des inscriptions.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto des affaires courantes du royaume, espérait une évaluation de l’entreprise à 2000 milliards de dollars américains. Toutefois, les banquiers d'affaires qui travaillent au dossier d'Aramco ont affirmé que l'évaluation de l'entreprise varie de 1300 à 1700 milliards de dollars américains.

Dans une présentation effectuée la semaine dernière à des investisseurs, Aramco soutient que sa valorisation est de 1500 milliards de dollars lorsque le prix du baril de pétrole est de 45 $ US, de 1760 milliards pour un baril à 65 $ US et de 2100 milliards pour un baril à 75 $ US.

Le baril de Brent de la mer du Nord a clôturé à 62,61 $ US, vendredi.

La transaction représenterait le premier appel public à l'épargne le plus important de l’histoire.

Dans le cas d'une évaluation de 2000 milliards de dollars américains, Aramco pourrait potentiellement lever des capitaux de 40 milliards de dollars américains, ce qui battrait le record des 25 milliards de dollars levés par le géant chinois du commerce électronique Alibaba, en 2014.

Une telle valorisation boursière doublerait celle de Microsoft, qui détient actuellement la plus importante capitalisation boursière du monde. Et Aramco aurait sept fois la capitalisation d'Exxon Mobil, la société pétrolière ayant la plus importante capitalisation boursière.

Une des entreprises les plus profitables du monde

Parmi les risques qui peuvent menacer les activités de l'entreprise, le prospectus cite des attaques terroristes, l'adoption d’une législation antitrust et le droit du gouvernement saoudien de dicter le niveau de production de l’entreprise.

Saudi Aramco est une des entreprises les plus profitables du monde. Elle produit environ 10 % du pétrole mondial et ses profits pour l’année 2018 ont été de 111 milliards de dollars.

L'Arabie saoudite espère lever des milliards de dollars qu'elle compte utiliser pour diversifier son économie, pour l'heure essentiellement tournée vers les exportations de pétrole.

Avec les informations de CNN, Wall Street Journal, Reuters, et Agence France-Presse

Économie

International