•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le paquet de cigarettes neutre maintenant obligatoire au Canada

Le reportage de Sébastien Tanguay

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Sébastien Tanguay

Les cigarettes n’ont plus qu’un seul habit au Canada : le neutre. Un nouveau règlement fédéral impose depuis samedi des paquets sans logo ni couleur, à l’exception d’un brun peu invitant.

La mesure, destinée à détourner les Canadiens du tabagisme, peine à convaincre les fabricants de cigarettes.

Nous comprenons pourquoi le gouvernement adopte le paquet neutre, insiste Thierry Aquarone, directeur de l’usine Rothmans, Benson & Hedges (RBH) située dans Saint-Roch, à Québec.

La cigarette est un produit nocif pour la santé, ça, je pense que c'est connu et reconnu. Nous ne nous opposons pas à ces normes-là, mais nous doutons de leur effet pratique.

Thierry Aquarone, directeur de l'usine Rothmans, Benson & Hedges

Avec une production quotidienne de quelque 40 millions de cigarettes, soit environ 9 milliards annuellement, la filiale du mastodonte Philip Morris International doute que les emballages neutres réduisent ses parts de marché.

Ce qu'on a observé dans les autres marchés, c'est que la consommation de cigarettes baisse relativement peu, voire pas du tout, souligne Thierry Aquarone. Ça n'aura pas d'impact sur nos volumes de production.

En adoptant l’emballage neutre, le Canada emboîte le pas à une dizaine d’autres pays

  • L’Australie est le premier État à avoir adopté le paquet neutre, en 2012.
  • La France l’a imposé en 2017.
  • Cette même année, les autorités ont observé qu’un million de fumeurs avaient abandonné le tabagisme, une diminution record due notamment à l'augmentation des prix et aux nouveaux emballages moins attirants.
  • La neutralisation des produits de tabac était recommandée dès 2008 par l'Organisation mondiale de la santé.

Source : Santé publique France

Dans les rues de Québec, les fumeurs interrogés par Radio-Canada ne voient pas, dans les emballages neutres, l’étincelle capable de les faire arrêter.

Coloré ou pas coloré... le type qui veut fumer tel paquet de cigarettes, il va demander sa sorte, croit Dany Lessard. Il se fout bien de l'emballage, comme on dit.

Tu peux mettre un mec en train de crever [sur les paquets], ça ne m'empêchera pas de fumer. Je sais que c'est nocif pour la santé, je sais que ce n’est pas bon, avoue Karim à l’extérieur de son taxi.

Ce n'est pas parce que le paquet de cigarettes est vert, jaune, orange ou fluo qu'ils ne fumeront pas.

Karim, fumeur

Le marketing a au contraire une grande influence et joue un rôle important dans l’accoutumance à une dépendance, croit quant à elle Flory Ducas, la porte-parole de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

Selon elle, le gouvernement a eu raison de tenir tête aux cigarettiers et de légiférer en matière d’emballage.

Ces dernières années, l'industrie a mis le paquet, sans vouloir faire de jeux de mot, pour empêcher l’adoption de la mesure, indique-t-elle. Ils ont fait tout de sorte de lobbyisme, notamment par le biais d’une campagne médiatique comme nous n'en avions pas vu depuis longtemps.

Flory Ducas insiste : l’emballage neutre a un impact.

Ce n’est pas la solution magique qui règle tous les problèmes, précise-t-elle. Mais là où ç’a été implanté, nous constatons une augmentation du nombre d’appels aux lignes d’aide pour arrêter de fumer.

L’impact réel et prépondérant, nous le verrons d’ici quelques années au niveau de la prévention. C’est beaucoup, de ne plus exposer les enfants et les jeunes aux marques de tabac.

Flory Ducas, porte-parole de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac

Quelque quatre millions de Canadiens fument, soit 17 % des adultes dans le pays.

En imposant le nouveau règlement, Ottawa a un objectif ambitieux : d’ici 2035, le fédéral veut réduire le tabagisme à moins de 5 % de ceux et celles en âge d’en acheter.

Les emballages changeront à nouveau en 2021. Seuls les paquets à ouverture coulissante, qui laissent une plus grande surface aux mises en garde, pourront apparaître sur les tablettes.

Les commerçants, quant à eux, ont encore quelques mois pour écouler les paquets colorés. Dès février, ils ne pourront proposer que des emballages neutres à leur clientèle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Dépendances

Société