•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port-Cartier s’impatiente du manque de médecins

Le bâtiment extérieur de l'hôpital de Port-Cartier

Le centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier

Photo : Radio-Canada

Alix-Anne Turcotti

Une fois de plus, les services sont réduits à l’urgence de Port-Cartier en raison d’un manque de médecins. Bien que le Centre intégré de santé et des services sociaux de la Côte-Nord assurent que les cas urgents seront traités, le maire de la municipalité et plusieurs citoyens en ont assez de cette situation.

Déjà en mai et en juin, les services d’urgence avaient été ralentis en raison du manque de médecins.

Pour résoudre ce problème récurrent, le maire de Port-Cartier Alain Thibault, demande au ministère de la Santé de reconnaître la compétence des médecins immigrants sous condition qu’ils viennent travailler en région.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Qu’on leur fasse signer un contrat de cinq ans en région et puis de même, on va en avoir des médecins en région. Il est là le problème, c’est qu’on gaspille du talent et on gaspille la compétence des gens.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Les cas urgents

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord explique qu'une infirmière déterminera le niveau de priorité au triage en fonction de l'état de santé de la personne. Un autre rendez-vous sera proposé aux personnes dont la situation est moins urgente. Un médecin est présent uniquement pour les cas jugés urgents.

Du côté de la population, c’est aussi l’insatisfaction à l’égard de cette réduction temporaire de service.

Ce n’est pas normal, estime une citoyenne de Port-Cartier. Je suis quelqu'un qui est beaucoup malade, il y a des fois, on sait plus si on va à Sept-Îles, Port-Cartier, on se promène entre les deux urgences, rapporte une autre usagère du centre de santé. On est dans des régions éloignées et on aucun service et les taxes on les paies comme tout le monde, rapporte encore une autre personne.

Selon le CISSS de la Côte-Nord, la situation devrait revenir à la normale dimanche matin à 8 heures.

Côte-Nord

Santé publique