•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entrée en vigueur de nouvelles mesures sur l'emballage du paquet de cigarettes

Un paquet de cigarette canadien en gros plan.

En rendant les paquets moins attrayants, le gouvernement espère décourager les fumeurs, surtout les jeunes.

Photo : AFP/Getty Images / GEOFF ROBINS

Radio-Canada

Les nouvelles mesures de Santé Canada qui imposent un emballage neutre du paquet de cigarettes entrent en vigueur samedi.

L'emballage doit être brun terne et ne comporter aucune caractéristique distinctive et attrayante. Les inscriptions autorisées sont de couleur grise uniquement.

Les détaillants ont jusqu'en février prochain pour écouler leurs stocks des emballages traditionnels.

La Stratégie canadienne sur le tabac vise à réduire le taux de tabagisme dans la population canadienne à 5 % d’ici 2035.

Le tabagisme en Abitibi-Témiscamingue

En Abitibi-Témiscamingue, une personne sur cinq fume, un pourcentage comparable au reste du Québec selon une enquête réalisée en 2016.

Selon l'agent de recherche à la Direction de la santé publique en Abitibi-Témiscamingue, Guillaume Beaulé, il y a une baisse du nombre de fumeurs par rapport aux années 80 en raison notamment des nombreuses campagnes de sensibilisation.

C'est sûr qu'il y a toutes les réglementations concernant les lieux où on peut fumer, ça a surement eu un impact majeur, dit-il. Aussi la sensibilisation et l'information, le fait que les gens aient accès à des services pour les aider pour arrêter de fumer. C'est l'ensemble de ces moyens-là qui ont contribué à faire diminuer les taux au cours des années.

Un adolescent expire une épaisse fumée provenant d'une cigarette électronique qu'il vient de respirer.

Un adolescent expire une épaisse fumée provenant d'une cigarette électronique qu'il vient de respirer.

Photo : Radio-Canada

Guillaume Beaulé constate néanmoins que le vapotage est en hausse chez les jeunes.

Par contre la mauvaise nouvelle c'est que la cigarette électronique et le vapotage trouvent beaucoup plus de preneurs et on parle d'à peu près un jeune sur cinq dans la région qui a déjà utilisé la cigarette électronique dans les 30 jours précédant l'enquête [2016-2017], mentionne Guillaume Beaulé.

Selon lui, ce qui semble se pointer au niveau provincial et Canadien c'est que ça serait en augmentation beaucoup, mais c'est très récent, ça fait seulement trois ou quatre ans que le vapotage est à la mode. Ça semble être une tendance lourde.

Le tabac est la principale cause des maladies telles que le cancer du poumon ou la maladie pulmonaire obstructive chronique très présente en région.

Abitibi–Témiscamingue

Politique fédérale