•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux femmes lancent une ligne de vêtements micmacs

Deux femmes dans un magasin.

Deux jeunes femmes de la Première Nation de Millbrook en Nouvelle-Écosse combinent la mode et la tradition micmaque pour lancer leur première collection de vêtements.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Deux jeunes femmes de la Première Nation de Millbrook en Nouvelle-Écosse combinent la mode et la tradition micmaque pour lancer leur première collection de vêtements.

Jennifer Denny (26 ans) et Cheyenne Isaac-Gloade (29 ans) lancent leur marque de vêtements samedi, une ligne qu’elles ont appelée L’nu’k, en honneur de leur culture. 

Ces deux amies de longue date espèrent faire découvrir leurs traditions avec le grand public et de voir des gens de partout porter la culture micmaque. 

« Il s’agit d’une marque de vêtement destinée à tout le monde, pas seulement aux membres des Premières nations », souligne Mme Dennys, vêtue de sa collection. 

« Nous voulons que nos acheteurs se sentent liés à la culture micmaque et qu’ils se sentent liés à la Terre. Nous voulons rassembler les gens par le biais de la mode et nous voulons également éduquer par le biais de la mode. »

Six personnes posent pour la ligne de vêtements.

La ligne de vêtements L’nu’k s’articule autour de trois axes : les deux femmes ont créé une ligne de prêt-à-porter, une ligne couture et une ligne d’accessoires.

Photo :  CBC

L’idée de L’nu’k leur est née il y a cinq ans, alors que Jennifer Denny fréquentait une école de stylisme à Vancouver. Elle devait créer un logo et souhaitait qu’il soit en langue micmaque. 

« L’nu’k » signifie « le peuple ». 

« Je voulais que ce soit une marque créée par le peuple, pour le peuple », indique Jennifer Denny. 

La ligne de vêtements L’nu’k s’articule autour de trois axes : les deux femmes ont créé une ligne de prêt-à-porter, une ligne couture et une ligne d’accessoires. 

Les accessoires et les vêtements de couture sont tous fabriqués à la main par le duo. Les deux femmes sont artistes et couturières et créent depuis quelques années des vêtements traditionnels à porter lors des cérémonies. 

Cette ligne de couture leur permettra donc de mettre leurs talents à l’oeuvre et de faire connaître la culture micmaque à travers des vêtements colorés et à la mode.  Cheyenne Isaac-Gloade espère affiner la ligne de vêtements pour plus tard proposer une ligne haute couture.

Les accessoires qui sont proposés, tels que les boucles d’oreilles en écorce de bouleau, restent également fidèles à la tradition micmaque, tout en offrant une touche moderne. 

« Chaque pièce, chaque collection et chaque vêtement que nous publions ont des histoires et des intentions et nous espérons que tous ceux qui achètent nos vêtements seront touchés », indique Mme Isaac-Gloade.

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Mode et beauté