•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une année de succès pour l’Association des municipalités bilingues du Manitoba

Justin Johnson débout devant une porte de salle de conférence.

Justin Johnson a souligné que le dévouement des organismes de l'AMBM et la synergie du groupe ont permis de créer une valeur ajoutée conséquente en développement communautaire, économique, social et écologique.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Laïssa Pamou

Le Chef de la direction de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba (AMBM), Justin Johnson, a salué le travail acharné du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba et Éco-Ouest Canada pour les grandes réalisations accomplies durant l’année 2018-2019. Il a tenu ces propos lors de l’assemblée générale annuelle de l'AMBM vendredi soir à Winnipeg.

Il a souligné que le dévouement de ses deux organismes et la synergie du groupe ont permis de créer une valeur ajoutée conséquente en développement communautaire, économique, social et écologique.

L’efficacité et l’efficience de l'AMBM proviennent du fait qu’elle s’est dotée de moteurs de développement économique dans ses municipalités par l’entremise du CDEM et de Éco-Ouest.

Justin Johnson, chef de la direction, AMBM

Le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) a encouragé et stimulé le développement de 69 nouvelles entreprises, révèle M. Johnson. L’organisme a œuvré à la création de 152 nouveaux emplois, en plus du service d’aide offert aux immigrants.

Le directeur général du CDEM, Louis Allain a souligné que la qualité des résultats de son organisme est également attribuable au dynamisme des municipalités. Certaines communautés ont misé sur des projets porteurs comme le tourisme, a-t-il souligné.

Cependant il a indiqué que les défis de croissance et de réorganisation interne font partie des chevaux de bataille pour la prochaine année.

Nous devons nous assurer que sur le plan de la réorganisation nous puissions être au rendez-vous pour optimiser nos chances et livrer les résultats plus efficacement dans les domaines en développement.

Louis Allain, directeur général, CDEM

M. Johnson a également indiqué qu’Éco-Ouest Canada a offert une expertise dans 29 Plans d’action locaux de changements climatiques, dont 23 au Manitoba et 6 en Saskatchewan. Selon lui, la nouvelle organisation qui était autrefois sous la gouverne du CDEM a su se positionner comme entité entière.

Plan moyen de Dany Robidoux devant une affiche de la conférence.

Le mandat d’Éco-Ouest est d'encourager les municipalités de l’Ouest canadien à participer à l’écologisation de leurs économies locales, selon le directeur, Dany Robidoux.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Éco-Ouest souhaite développer et élargir son offre de service auprès des municipalités en matière de transition verte, dit le directeur de Éco-Ouest Canada, Dany Robidoux.

« Étant une nouvelle entité, notre grand défi est le financement de base, dit-il. N’ayant pas ce financement nous misons beaucoup sur les consultants ce qui est beaucoup plus cher. »

Une année de grandes consultations

En 2018-2019, une consultation rigoureuse menée par le Groupe AMBM auprès de ses 15 municipalités membres a permis d’identifier une cinquantaine de projets dont le coût total est estimé à près de 138 millions de dollars.

Pour l’année prochaine, l’organisme se donne pour objectif de travailler avec les différents niveaux de gouvernements pour réaliser ces projets.

« Dans ces projets, on a du social pour nos aînés, le tourisme et bien d’autres. Nous souhaitons moderniser le partenariat fédéral-provincial municipal dans l’investissement en infrastructures chez les collectivités francophones et bilingues de la province », dit Justin Johnson.

Le Chef de la direction a également annoncé que l'AMBM entamera un projet visant à permettre à ses 15 municipalités bilingues de jouer un rôle essentiel dans l’accueil, l’intégration, l’inclusion et la rétention des immigrants francophones.

Deux récompenses

En marge de l’assemblée générale annuelle de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba, le directeur général du CDEM, Louis Allain, a été reçu au sein de la Compagnie des Cent-Associés francophones. Cet honneur lui a été décerné pour son engagement dans sa communauté, auprès de la communauté franco-manitobaine, et de la francophonie pancanadienne.

« C’est un plaisir de revoir cette distinction aussi importante », dit Louis Allain.

Plan américain de Louis Allain debout sur une mezzanine tenant une plaque honorifique.

Louis Allain a été enseignant à Saint-Laurent, à l’École Aurèle-Lemoine (1981 à 1990), il a été administrateur d'école (1990 à 2007). Il a également été le fondateur de la Corporation de développement communautaire de Saint-Laurent pour ensuite en assumer la présidence.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

La Compagnie des Cent-Associés francophones est un organisme national dont la mission est de reconnaître le mérite de Canadiens et de Canadiennes qui, de façon exemplaire, ont longtemps travaillé bénévolement à la promotion et au développement de la francophonie canadienne. Elle tient son nom de la Compagnie des Cent-Associés fondée en 1627 par le cardinal de Richelieu en vue d’assurer le développement de la Nouvelle-France.

« Nous sommes fiers de l’hommage rendu à Louis Allain par cette Compagnie », dit M. Johnson.

L’AMBM a pour sa part célébré via une récompense honorifique, le travail de son ancien président du conseil d’administration de l’association, Marc Marion.

« Il a fait un travail de maître pour établir la grande réputation que nous avons aujourd’hui à l’échelle nationale, dit Justin Johnson. Beaucoup des dossiers que nous suivons aujourd’hui ont été amorcés par lui. »

Plan moyen de Marc Marion debout dans un couloir.

Les participants ont profité de l'occasion pour souligner le travail de Marc Marion.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Un geste apprécié par le récipiendaire. « Je suis très heureux de ce geste, dit Marc Marion, lorsqu’on sert dans la communauté ou au travail on ne s’attend pas à être récompensé, alors lorsque ça arrive comme c’est le cas ce soir, je ne peux qu’être fier ».

Manitoba

Associations francophones