•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexis Brunelle-Duceppe : un élu à la fois pressé et reconnaissant

Alexis Brunelle-Duceppe regarde devant lui.

Alexis Brunelle-Duceppe veut servir ses concitoyens sans tarder.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Radio-Canada

Dans la foulée de sa victoire électorale, le bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe n'a pas perdu de temps.

Après s'être imposé dans la circonscription de Lac-Saint-Jean lors du scrutin du 21 octobre dernier, ce nouveau venu en politique avait rapidement exprimé sa volonté de se mettre au travail.

Depuis ce temps, il a fait preuve de beaucoup d'empressement, un comportement qui a un peu agacé les responsables de la formation offerte à tout nouvel élu fédéral.

À Ottawa, ils m’ont déjà dit que j’étais ‘’un peu fatigant’’. Je voulais absolument avoir ma formation le plus tôt possible pour pouvoir être fonctionnel. Finalement, ils me l’ont donnée. Ils m’ont conseillé d’être ‘’plus patient’’ [à l’avenir]. Je ne voyais pas ça comme une preuve d’impatience. Je voulais juste me mettre au travail le plus rapidement possible.

Alexis Brunelle-Duceppe

M. Brunelle-Duceppe a souligné le fait que son prédécesseur, le libéral Richard Hébert, a fait preuve de courtoisie et de professionnalisme à son endroit pour favoriser son entrée en poste.

Le fils de l’ancien chef du Bloc québécois Gilles Duceppe est bien conscient qu’il est chanceux de succéder à un bon perdant.

Il y a des gens qui sont frustrés, qui sont amers [après avoir été défaits]. Ils décident donc qu’ils ne feront pas la transition comme il faut, qu’ils vont mettre tous les dossiers dans le déchiqueteur.

Alexis Brunelle-Duceppe

Selon M. Brunelle-Duceppe, une telle attitude est contre-productive et elle va clairement à l’encontre de l’intérêt public.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale