•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La défense suggère que Dafonte Miller était en train de commettre un vol avant la bagarre

Un jeune homme noir portant des lunettes de soleil dans une rue.

Dafonte Miller arrive au tribunal d'Oshawa vendredi matin.

Photo : CBC

Radio-Canada

Après avoir défendu sa version des faits cette semaine au procès des frères Theriault, Dafonte Miller a été contre-interrogé par la défense vendredi, qui a tenté de convaincre le juge que le jeune homme était en train de commettre un vol avant de se battre contre les frères Theriault.

Je sens que je peux un peu mieux respirer ... c'est à peu près tout, a confié vendredi Dafonte Miller en sortant du palais de justice d'Oshawa, en Ontario, après son dernier jour à la barre des témoins.

Le policier Michael Theriault et son frère Christian ont plaidé non coupables à des accusations de voies de fait graves et d'obstruction à la justice pour avoir battu le jeune homme avec une barre de métal en décembre 2016 à Whitby.

Croquis de trois hommes et une femme.

Les accusés Christian et Michael Theriault (au fond), la procureure de la Couronne Linda Shin, et le témoin principal Dafonte Miller à la Cour d'Oshawa le 6 novembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Pam Davies

Dafonte Miller, qui avait 19 ans à l'époque, a perdu l'usage d'un œil dans la bagarre de la nuit du 28 décembre 2016.

Le jeune homme a été interrogé vendredi sur son caractère et sa crédibilité.

L’avocat de la défense, Michael Lacy, a notamment interrogé le jeune homme sur la provenance de la barre en métal utilisée lors de la bagarre. Mais Dafonte Miller a nié avoir pris la barre de métal.

Michael et Christian Theriault marchent vers le tribunal.

Michael (à g.) et Christian Theriault arrivent en cour en août 2019.

Photo : CBC/Lisa Xing

Les frères Theriault avaient précédemment déclaré que c'était Dafonte Miller qui avait utilisé la barre de métal, affirmant que l’altercation avait commencé après que les deux hommes aient surpris le jeune en train d’essayer d’entrer dans le véhicule de leurs parents.

Michael Lacy a suggéré que Dafonte Miller avait été surpris en train de commettre un vol avant l’altercation. Mais Dafonte Miller a nié ces allégations.

On voit une illustration judiciaire de la policière Jennifer Bowler à la barre des témoins.

La Procureure Linda Shim a montré la barre d'aluminium que la policière Jennifer Bowler a trouvée sur la scène du crime.

Photo : Radio-Canada / Pam Davies

À la fin du contre-interrogatoire, la défense a montré à la cour la vidéo d'un incident sans lien avec l’affaire qui remonte à mai 2018 au cours duquel Dafonte Miller aurait fait un geste menaçant imitant avec sa main le fait de pointer une arme de poing sur un propriétaire de dépanneur.

Le jeune homme a nié avoir menacé le propriétaire du magasin, déclarant que le geste était lié à une discussion sur une récente fusillade.

À la fin de son témoignage, Dafonte Miller a déclaré aux journalistes que le fait de se trouver dans la même pièce que les deux hommes accusés de l'avoir battu lui était égal. Je ne les ai pas regardés, a-t-il déclaré.

Avec les informations de CBC

Toronto

Procès et poursuites