•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 737 MAX de Southwest et American Airlines ne voleront pas avant mars

Une dizaine d'avions sur un tarmac.

Des Boeing 737 MAX 8 de Boeing sont stationnés à l'aéroport de Victorville, en Californie.

Photo : Reuters / Mike Blake

Agence France-Presse

Les compagnies aériennes américaines Southwest et American Airlines ont annoncé vendredi qu'elles repoussaient désormais au mois de mars la date d'une remise en service de leurs Boeing 737 MAX.

Toute la flotte mondiale est clouée au sol depuis près de huit mois à la suite de deux accidents.

Le 737 MAX sera exclu des programmes de vols jusqu'au 6 mars, a précisé Southwest dans un communiqué. Le transporteur avait annulé précédemment les vols sur le 737 MAX jusqu'au 8 février.

De son côté, American Airlines a indiqué qu'elle visait un retour en service le 5 mars prochain. Elle avait auparavant annulé les vols du MAX jusqu'au 15 janvier.

En retirant de manière proactive les MAX de nos programmes de vols, nous pouvons réduire les annulations de vol de dernière minute et les perturbations imprévues, a souligné Southwest.

Selon elle, ce sont environ 175 vols exploités en semaine qui sont retirés du programme quotidien, qui comprend jusqu'à 4000 vols par jour.

La compagnie est le plus gros client du 737 MAX, avec 34 exemplaires dans sa flotte au moment de l'immobilisation au sol. American Airlines en possède 24 et United Airlines 14.

Tous les 737 MAX ont été cloués au sol après l'accident d'un appareil de ce type d'Ethiopian Airlines le 10 mars, quelques minutes après son décollage d'Addis Abeba, qui a tué les 157 occupants.

Comme dans la tragédie de Lion Air en Indonésie en octobre 2018, qui avait fait 189 morts, c'est le système antidécrochage MCAS qui a été mis en cause.

Boeing doit soumettre une version modifiée du système à la FAA, le régulateur américain, et ses homologues dans le monde.

Pour l'heure, aucune date de remise en service n'a été arrêtée.

Mais l'avionneur américain espère toujours le retour en vol des MAX d'ici la fin de l'année.

Industrie aéronautique

Économie