•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prix de l'essence chute de 20 cents en 48 heures à Vancouver

Gros plan sur le pistolet d'une pompe à essence.

Les prix à la pompe chutent depuis mercredi dans l'ensemble du Grand Vancouver.

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Si les consommateurs ont l’habitude des flambées du prix de l’essence à la veille de longs week-ends, les Vancouvérois jouissent cette fois d’une chute considérable du coût à la pompe, qui, en moins de 48 heures, a baissé de 20 cents le litre.

C'est historique. Je n'ai jamais vu cela auparavant, dit Dan McTeague, de Gas Price Wizard.

Certaines raffineries situées dans le nord-ouest du Pacifique qui n'étaient pas opérationnelles car elles subissaient des réparations sont maintenant de nouveau en production. La chute spectaculaire des prix est donc due à un excédent de carburant provenant de cette région, selon lui.

Les baisses sont observables dans l’ensemble de la région métropolitaine, où les automobilistes peuvent faire le plein d’essence, vendredi, pour 129,9 $, selon le site Internet gasbuddy.com.

Le prix le plus bas dans la province se trouve à Prince George, où le litre est à 109,9 $.

En mai, le premier ministre John Horgan a commandé une enquête lorsque les prix à la pompe ont atteint un record de 1,679 $.

Le rapport qui s'en est suivi, publié en août, avait fait état de différences « inexplicables » entre les coûts du sud de la Colombie-Britannique et la région du Pacifique nord-ouest, aux États-Unis.

Avec des informations d'Yvette Brend

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie pétrolière