•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Winnipeg réorganise ses équipes afin de contrer la montée du crime

Danny Smyth devant un micro lors d'un point de presse.

Lors d’un point de presse donné vendredi, le chef de la police de Winnipeg a affirmé que toute la communauté est ébranlée.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour faire face à l'augmentation des crimes violents à Winnipeg, le Service de police de la Ville réorganise le déploiement de ses équipes en augmentant le nombre d’officiers et d’enquêteurs disponibles pour traiter et prévenir les homicides.

Le nombre d'employés dans les unités de crimes majeurs, de relations intercommunautaires et du contrôle routier sera modifié, tout comme le nombre d'employés présents dans les postes de police. Les officiers seront réaffectés aux unités de patrouille générale et d’enquête.

Lors d’un point de presse donné vendredi, le chef de police Danny Smyth a admis que beaucoup de gens n’arrivent pas à comprendre ce qui se passe dans la ville.

Le niveau de violence et de criminalité est alarmant pour nous tous, dit-il.

Il souligne que les statistiques sur la criminalité à Winnipeg pour 2019 sont déjà bien au-dessus de la moyenne quinquennale, qui, elle, est bien supérieure à la moyenne canadienne.

Depuis le début de l'année, la ville est aux prises avec un nombre très élevé de vols dans les magasins d’alcool, et elle a connu 40 homicides, fait remarquer le chef de la police.

Les 30 derniers jours ont été particulièrement difficile avec 11 homicides, dont 2 où les victimes étaient des enfants.

Nous n’avons jamais eu autant d’homicides en si peu de temps. Les gens sont stressés et ils ont peur de marcher dans la rue lorsqu'il fait noir , indique Danny Smyth.

Il souligne que même le premier ministre s’est inquiété de la sécurité au centre-ville après une mauvaise expérience.

Parmi les autres changements : les policiers qui sont habituellement installés dans les bureaux de service dans les communautés seront temporairement réaffectés. Ces bureaux seront donc fermés pour un certain temps.

Cependant, des rapports publics peuvent toujours être faits par téléphone ou en ligne, et ce, en tout temps, rappelle Danny Smyth.

Des policiers sont à l'extérieur d'une maison.

Le chef de police indique que ces changements seront évalués après la période des Fêtes ou plus tôt si la situation s'améliore d'ici là.

Photo : Radio-Canada / Travis Golby

Je pense que ces changements sont nécessaires pour que nous puissions améliorer la santé et le bien-être de nos agents de première ligne, qui ont été mis à rude épreuve, précise Danny Smyth.

 Kevin Klein regarde la caméra les bras croisés, avec en arrière-plan un paysage d'automne.

Le conseiller de Charleswood-Tuxedo-Westwood juge que les policiers font de leur mieux pour s'assurer que tout le monde est en sécurité.

Photo : Radio-Canada / Warren Kay

Le conseiller de Charleswood-Tuxedo-Westwood, Kevin Klein, qui est aussi président du conseil de police, croit que les changements annoncés étaient nécessaires.

Je pense que les faits montrent que le service de police fait tout ce qui est en son pouvoir pour mettre les ressources là où il le faut, et cela va maintenant avoir un effet significatif, dit-il.

Avec les informations de CBC

Manitoba

Prévention et sécurité