•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2,6 millions de saumons morts à T.-N.-L. : l’entreprise aquacole s’excuse

Un mélange d'eau de mer et de chair de saumon est rejeté dans l'océan.

Un mélange d'eau de mer et de chair de saumon est rejeté dans l'océan par l'un des bateaux qui nettoient la ferme piscicole Northern Harvest, à Terre-Neuve.

Photo : CBC /Chris-O'Neill-Yates

Radio-Canada

Le chef de la direction de l’entreprise aquacole norvégienne Mowi présente ses excuses au premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador et à son ministre des Pêches, quelques semaines après la mort de 2 600 000 saumons d’élevage dans des enclos au large de la province.

Nous n’avons pas été à la hauteur de vos, et de nos attentes, écrit Alf-Helge Aarskog, le dirigeant de Mowi, dans sa lettre au premier ministre Dwight Ball et au ministre Gerry Byrne.

Pour cela, je m’excuse sincèrement et personnellement, en tant que chef de la direction et au nom de Mowi ASA, écrit M. Aarskog.

Pour éviter une répétition de ce genre d’incidents, l’entreprise scandinave promet d’augmenter la profondeur de ses filets et d’établir un meilleur plan de contingence pour réagir à une mortalité massive du poisson.

Portrait professionnel d'Alf-Helge Aarskog.

Alf-Helge Aarskog est chef de la direction de Mowi, le géant norvégien de l'aquaculture.

Photo : Mowi.com

Mowi est la compagnie mère de Northern Harvest Sea Farms, qui effectue l’élevage de saumons au large de Terre-Neuve-et-Labrador. Un réchauffement de la température de l’eau a causé la mort de 2,6 millions de poissons dans les enclos de l’entreprise. Ces mortalités ont été rapportées par la compagnie le 3 septembre.

En conférence de presse vendredi, le ministre des Pêches Gerry Byrne a résumé sa rencontre de la veille avec Alf-Helge Aarskog et indiqué l’adoption de nouvelles règles encadrant l’aquaculture.

Notamment, les filets devront à l’avenir avoir au moins 20 m de profondeur, de manière à permettre au poisson de se réfugier plus au fond si les températures de surface les mettent soudainement en danger. Les filets de Northern Harvest ne faisaient que 15 m de profondeur.

Moins de travail dans les usines de transformation

Le nombre de saumons morts représente environ la production d’une année entière pour l’entreprise. Tout ce poisson qui ne sera pas transformé entraîne une importante diminution de la charge de travail dans les usines de transformation des produits de la mer de la région.

Gerry Byrne assis devant des micros lors d'une conférence de presse.

Gerry Byrne, ministre des Pêches de Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : CBC / Peter Cowan

Le ministre Byrne a rappelé que le programme provincial d’aide aux travailleurs d’usine dispose d’un budget de 2,5 millions de dollars pour leur trouver un travail temporaire qui leur permettrait de se qualifier à l’assurance-emploi.

M. Byrne souhaite que le gouvernement fédéral intervienne et fasse des ajustements au régime d’assurance-emploi pour aider ces travailleurs.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le réseau CBC a demandé une entrevue avec le chef de la direction de Mowi, Alf-Helge Aarskog, ce à quoi la compagnie avait acquiescé, avant de cesser de répondre aux courriels. L’entreprise n’a finalement jamais rendu M. Aarskog disponible pour l’entretien promis.

Plus tôt cette semaine, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, avait critiqué la manière dont Northern Harvest Sea Farms avait communiqué avec le gouvernement à la suite de cette mortalité massive du poisson.

Vendredi, le ministre Byrne a rappelé que Northern Harvest et Mowi avaient l’obligation d’être plus transparents, et ne l’avaient pas fait.

Dix permis d’aquaculture que détient Northern Harvest Sea Farms dans la province sont suspendus depuis le mois dernier. Le ministre dit que l’entreprise ne retrouvera pas ces permis, tant que les tous les faits ne seront pas connus sur les mortalités de saumons.

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Industrie des pêches