•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bières pour encourager deux athlètes de la Mauricie

Les bières « Surf & Turf » sur le comptoir du Trou du diable.

Pour chaque bouteille de « Surf & Turf » vendue, un montant sera remis aux deux athlètes.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Radio-Canada

Le trou du diable a conçu une bière dans le but d’amasser des fonds pour deux athlètes de la région : la nageuse de Trois-Rivières Heidi Levasseur et la boxeuse de Shawinigan Tammarra Thibeault.

Pour chaque bouteille vendue, un montant sera remis à ces deux femmes, qui visent toutes deux à réaliser leur rêve en 2020.

L’objectif est d’amasser 20 000 $, pour qu'elles reçoivent chacune 10 000 $.

Tamarra Thibeault tente de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo tandis qu'Heidi Levasseur veut être la première femme à traverser l'océan Atlantique à la nage.

Le trou du diable a baptisé son brassin « Surf & Turf ». On trouve la même bière dans les deux bouteilles, mais avec des étiquettes différentes, associées aux athlètes.

Le mot surf fait référence à la mer, pour la nageuse Heidi Levasseur et le mot turf, à la terre, pour la boxeuse Tammara Thibeault.

Les cinq personnes avec un verre de bière à la main, qui trinquent.

La nageuse Heidi Levasseur et la boxeuse Tammara Thibeault entourées des représentants du Trou du diable.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Dans le cas d’Heidi Levasseur, l’argent servira à financer son projet Atlantica, qui vise notamment à promouvoir la protection de l’eau en traversant l'océan Atlantique.

C'est un partenaire qui est important, qui a une renommée qui aidera à aller chercher d'autres partenaires. [...] C'est le genre de choses dont j'ai besoin pour me rendre à destination, a déclaré celle que l'on surnomme la sirène du Québec.

L’argent remis à Tammara Thibeault l’aidera notamment à participer aux qualifications officielles pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Je suis aussi étudiante, donc je n'ai pas vraiment beaucoup de temps, souligne Tammara Thibeault, donc ça, ça enlève un gros stress financier, pour être capable de performer dans mon sport, dans mes études.

Feuille avec la description de la bière et des athlètes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

2,50 $ par bouteille sera remis aux athlètes.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Le cofondateur du Trou du diable Isaac Tremblay affirme avoir connu Tammara Thibeault par l’intermédiaire de son père, qui s’entraîne au même club de boxe qu'elle, à Shawinigan. 

Quant à Heidi Levasseur, Le trou du diable avait déjà organisé une soirée-bénéfice pour elle.

Avec des informations de Rémi Authier

Mauricie et Centre du Québec

Boxe