•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Composition des classes : le Conseil des écoles fransaskoises veut donner son avis

Ronald Ajavon dans un corridor.

Pour le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises, Ronald Ajavon, la taille des classes est une question complexe (archives).

Photo : Radio-Canada / Karel Houde-Hébert

Radio-Canada

Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) est d’avis que le comité provincial chargé d’étudier la taille et la composition des classes est une chance de faire part de sa réalité particulière.

Ce nouveau comité sera formé par de parents, d'universitaires, de représentants de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan, de l’Association des commissions scolaires de la Saskatchewan ainsi que du ministère de l’Éducation.

Pour l’instant, le comité ne compte qu’un seul représentant des conseils scolaires de la Saskatchewan. Le CEF est donc prêt à travailler avec lui par l’entremise de l’Association des commissions scolaires de la province.

Parmi les préoccupations du comité : le recrutement et la rétention de personnel.

Le directeur général du CEF, Ronald Ajavon, reconnaît que le recrutement de nouveaux enseignants est difficile partout au pays. Il affirme cependant avoir été en mesure de recruter assez de personnes cette année pour pourvoir tous les postes disponibles.

La question du nombre d'élèves par enseignant est une question qui mérite d’être regardée de près.

Ronald Ajavon, directeur général, Conseil des écoles fransaskoises

C’est une question complexe, cela dépend de plusieurs critères, des réalités de l’école, des projets de l’école, de l’enfance en difficulté, des services spécialisés mis en place, croit M. Ajavon.

Le nouveau comité est censé tenir sa première réunion d’ici la fin du mois de novembre.

Avec les informations de Nicolas Duny

Saskatchewan

Éducation