•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immigration : des changements sont en vue pour accueillir plus de francophones au Manitoba

Un drapeau du Canada sur l'asphalte

En 2018 déjà, 235 immigrants sélectionnés et familles francophones ont été accueillis au Manitoba, selon la province.

Photo : iStock

Abdoulaye Cissoko

Le Manitoba devrait annoncer prochainement des changements relatifs à l'immigration francophone, d'après une conseillère en immigration. Selon elle, ces modifications devraient augmenter le nombre de nouveaux arrivants francophones au Manitoba.

En 2017, seulement 3 % des immigrants sélectionnés par la province étaient francophones, d'après un rapport du gouvernement du Manitoba publié l'année dernière. C'est dire qu'on est bien loin de la cible de 7 % par an fixée par les autorités.

Plan moyen de Brigitte Léger debout dehors par temps froid donnant une entrevue.

Brigitte Léger, conseillère en immigration au CDEM, croit que la nouvelle façon de faire permettra de traiter plus de demandes.

Photo : Radio-Canada

Pourtant, d'après la conseillère en immigration au Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba, CDEM, Brigitte Léger, ce n'est pas par manque d'intérêt de la part des candidats à l'immigration.

Selon elle, ils sont même nombreux à vouloir venir au Manitoba. Toutefois, elle dit que la démarche pour pouvoir faire une visite exploratoire prend du temps. « Il y a des centaines de candidats qui attendent de faire cette visite exploratoire », souligne-t-elle.

Traiter plus de demandes

Brigitte Léger indique que le gouvernement manitobain s'apprête à annoncer un nouveau programme qui permettra de mieux gérer ce flux de demandes de séjour exploratoire.

« Ce sera un genre de bassin où chaque mois, la province va sélectionner des candidats à qui on enverra une invitation pour venir en visite exploratoire », souligne Mme Léger.

Si pour le moment, elle dit ignorer combien de demandes seront sélectionnées mensuellement, Brigitte Léger juge cette manière de faire plus efficace parce qu'elle permettra de traiter beaucoup plus de demandes.

De plus, elle ajoute que cela répondra au besoin économique de la province. « Parce qu'au bout du compte, on veut que lorsque ces gens viennent qu'on ait du travail pou eux », souligne-t-elle.

La conseillère en immigration du CDEM pense que ce changement imminent met le Manitoba sur la bonne voie pour dépasser le seuil de 4 % d'immigrants francophones par an.

« Je crois même qu'on va pouvoir le faire rapidement. Et on a toujours l'espoir d'atteindre la cible de 7 % dont on parle depuis 15 ans », conclut-elle.

Qu'est-ce qu'une visite exploratoire?

Si vous n’avez aucun lien à la province du Manitoba (c’est-à-dire que vous n’avez pas de famille qui pourrait appuyer officiellement votre demande) vous êtes obligés de vous déplacer pour une visite exploratoire (de 7 à 10 jours).

Une rencontre avec un représentant du bureau d’immigration du Manitoba sera organisée à la fin de votre visite.

Après avoir effectué une visite exploratoire (qui doit être approuvée par le Programme candidats du Manitoba, PCM), vous soumettrez une « Déclaration d’intérêt » auprès du PCM.

Les candidats choisis recevront les directives pour soumettre une demande officielle au PCM.

Source : CDEM

Manitoba

Politique provinciale