•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève chez Tshiuetin : 12 employés d'un sous-traitant de Tata Steel mis à pied

Un autocollant du syndicat avec la mention en grève sur l'une des portes du train.

12 travailleurs saisonniers du sous-traitant Chemin de fer Knob Lake et Timmins ont vu leur saison écourtée. (archives)

Photo : Radio-Canada / François Robert

Radio-Canada

La grève des employés du chemin de fer Tshiuetin a des répercussions à Schefferville. Puisque le minerai de Tata Steel ne peut être acheminé sur le réseau ferroviaire en raison de la grève, 12 employés saisonniers du sous-traitant Chemin de fer Knob Lake et Timmins ont été mis à pied.

Ces travailleurs, affiliés au syndicat des Métallos, sont normalement responsables de l'opération des trains sur les terrains de la minière.

Puisque la mine n'est pas en activité toute l'année, ces travailleurs sont saisonniers. Ils ont cependant été mis à pied avant la fin prévue de leur saison.

Depuis que Tata Steel opère, c'est pas des travailleurs qui sont à l'année parce que la minière opère à peu près d'avril à décembre. Malheureusement ça a comme devancé la mise à pied, explique Nicolas Lapierre, coordonnateur des Métallos sur la Côte-Nord.

Il se dit toutefois solidaire de la cause des grévistes, malgré ces mises à pied. On est en attente de voir, mais on respecte le choix démocratique des travailleurs et des travailleuses là-dedans. Puis, je vous dirais qu'à la limite, on va être à leurs côtés si jamais ils ont besoin de nous autres, affirme le coordonnateur syndical.

Le minerai coincé à Schefferville

La sixième semaine de grève se termine aujourd'hui chez Transport ferroviaire Tshiuetin. Aucun minerai de fer ne transite donc sur la voie ferrée depuis la fin du mois de septembre.

Tata Steel affirme avoir essuyé des pertes de 22 millions de dollars à cause de la grève. La minière refuse pour le moment de dire si les opérations se poursuivent et si des employés ont été mis à pied.

Du côté de Transport ferroviaire Tshiuetin, des propositions ont été soumises par l'employeur jeudi et présentées aux syndiqués vendredi après-midi. Mais selon la CSN, un vote de retour au travail n'est pas encore prévu.

Pour le moment, seuls les passagers, la nourriture et l'essence transitent donc sur le chemin de fer Tshiuetin, à raison d'un aller-retour par semaine entre Sept-Îles et Schefferville.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Côte-Nord

Emploi