•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement de garde dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Guy Caron et Maxime Blanchette-Joncas discutent, documents en main, à un bureau.

Le député sortant de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Guy Caron, et le député élu, Maxime Blanchette-Joncas.

Photo : Radio-Canada

Dereck Doherty

L'heure est au changement de garde au bureau de circonscription de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques. Le député sortant, Guy Caron, et le député élu, Maxime Blanchette-Joncas, ont finalisé les détails de la transition, vendredi.

Maxime Blanchette-Joncas s’est dit très satisfait de la collaboration de l’équipe de l’ancien député Guy Caron dans le cadre de la transition. C’est très productif pour l’ensemble de la population. On va pouvoir s’assurer de faire des suivis très rapidement, a-t-il dit.

Le nouvel élu espère que ses bureaux seront aménagés d'ici les Fêtes et assure qu'il y aura des locaux à Rimouski et dans le Témiscouata, puis on est en réflexion pour développer quelque chose dans la MRC des Basques, a-t-il dit.

Maxime Blanchette-Joncas répond aux questions d'un journaliste dans son bureau.

Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

Photo : Radio-Canada

On souhaite qu'avant les Fêtes le tout soit en ordre, et on veut s'assurer tout de même, pendant la période de transition, assurer un service à la population, a mentionné M. Blanchette-Joncas.

Il a par ailleurs indiqué avoir déjà rencontré des acteurs de l'ensemble de la circonscription, en plus de suivre des formations à Ottawa. C'est certain que le travail de représentation avec les organismes du milieu doit se faire continuellement.

Transition harmonieuse

L’ancien élu a procédé au transfert de tous les dossiers toujours ouverts à son successeur Maxime Blanchette-Joncas vendredi. Je pense que mon successeur a tout ce qu’il y a en mains pour pouvoir commencer son mandat, a-t-il dit.

L’ancien politicien a expliqué qu’il doit demander aux citoyens la permission de transférer leurs dossiers au nouvel élu par souci de confidentialité. Si on leur demande [...] et qu’ils nous disent oui, alors ça va être transféré.

Guy Caron répond aux questions d'un journaliste dans son ancien bureau.

L'ex-député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Guy Caron

Photo : Radio-Canada

M. Caron a affirmé que la loi suggère que tous les documents concernant des dossiers de citoyens soient détruits. Il faudrait donc que les citoyens soumettent une nouvelle fois leur demande et recommencent le processus.

Mais, de notre côté, on voulait faire l’effort que ces dossiers-là puissent se retrouver dans les mains de mon successeur, a soutenu Guy Caron, et ce, dans un but d’efficacité.

C’est important parce que les gens, dans bien des cas, sont déjà aux prises avec des problèmes [...] Alors, avoir à recommencer du début, pour nous, est injuste. Il a souhaité aider la transition, dans la mesure du possible, pour ne pas qu’il y ait un trop grand écart entre le moment où le dossier est arrivé sur le bureau du député et où il est clos.

On n’est pas ici pour nous-mêmes, on est ici pour les citoyens et les citoyennes.

Guy Caron, ex-député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Pour l’instant, l’ancien élu compte passer du temps en famille et prendre du repos, après plus de huit ans employés à représenter la population de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques.

Avec les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Politique fédérale