•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de Doug Ford sabre le financement d'organismes

Des femmes tentant des pancartes lors d'une manifestation.

Dans les derniers mois, des manifestations contre Doug Ford ont réuni des protestataires de tous les milieux, dont des représentants de groupes syndicaux et féministes.

Photo : Radio-Canada / MICHEL ASPIROT

Radio-Canada

De nombreux organismes sans but lucratif (OSBL) sont à bout de souffle depuis l'entrée en vigueur de nouvelles politiques dictées par le gouvernement Ford. Selon une nouvelle étude du réseau indépendant Ontario Nonprofit Network, le tiers des organismes en Ontario ont vu leur financement provincial réduit depuis que les progressistes-conservateurs ont pris le pouvoir à Queen's Park.

Ontario Nonprofit Network a sondé 447 de ses 58 000 membres et les résultats de l'étude inquiètent l'association. D'après les répondants, les compressions budgétaires imposées dans la dernière année, combinées à la restructuration de certains programmes, ont créé un climat d'incertitude pour les OSBL. Le gouvernement provincial a par exemple entrepris une réforme du système de santé en plus de créer des bouleversements avec la refonte de son programme des services en matière d'autisme.

Des gens avec des pancartes qui manifestent.

Des centaines de parents sont rassemblés à l'extérieur de Queen's Park afin de protester contre les changements du programme ontarien pour l'autisme.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Simard

Les OSBL ont du mal à trouver les ressources suffisantes pour remplir leur mission dans leur communauté, explique la directrice du réseau Ontario Nonprofit Network, Cathy Taylor. Elle souligne d'ailleurs que les bouleversements chez les OSBL touchent avant tout les Ontariens les plus vulnérables, comme les réfugiés, les familles à faible revenu et les enfants.

Quelques-uns des constats de l'étude :

  • 30 % des organismes répondants ont déclaré une diminution de leur financement provincial depuis le dépôt du budget 2019.
  • 50 % des répondants ne disposent pas d'un fonds de réserve suffisant pour subsister pendant trois mois.
  • 28 % des organismes répondants sont associés à un secteur qui fait l'objet d'une restructuration entreprise par le gouvernement Ford.

Avec l'élection d'un gouvernement progressiste-conservateur, le milieu s'attendait à des années de vache maigre. Mais au-delà des coupes, c’est la rapidité avec laquelle les compressions ont été effectuées qui a surpris les directions des OSBL.

Une nouvelle approche

D'autres transformations sont probablement à prévoir chez les OSBL si le gouvernement souhaite, comme prévu, atteindre l'équilibre budgétaire d'ici 2023-2024. Comment alors améliorer les relations avec les élus et changer l'approche du gouvernement? L'association Ontario Nonprofit Network demeure ouverte au dialogue.

Nous encourageons le gouvernement à réviser ses politiques en se mettant dans la peau des OSBL, lance Cathy Taylor. Elle souhaite que le gouvernement consulte davantage les experts sur le terrain avant de faire tomber le couperet.

Un homme devant un lutrin.

Le ministre du Développement économique Vic Fedeli a assuré que son gouvernement reste à l'écoute des organismes sans but lucratif.

Photo : Chaîne de l'Assemblée législative de l'Ontario

Le ministre du Développement économique, Vic Fedeli, assure être au diapason du milieu communautaire. Je crois que nous écoutons très très attentivement tous les secteurs. Nous avons eu de vastes consultations avec des organisations à but non lucratif, des entreprises et des municipalités, a-t-il indiqué vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale