•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs projets pour la revitalisation du « Bas-du-Cap »

Le maire Jean Lamarche, la conseillère municipale Sabrina Roy et d'autres gens avec un document dans les mains.

Trois-Rivières a annoncé vendredi les détails de son plan pour la revitalisation du « Bas-du-Cap ».

Photo : Radio-Canada

Sébastien St-Onge

Modernisation du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, construction d'une nouvelle piscine intérieure au Centre Jean-Noël Trudel, le réaménagement du boulevard Sainte-Madeleine, la création d'un pôle d’animation au parc des Chenaux : les projets ne manqueront pas dans les prochaines années dans le «Bas-du-Cap», à Trois-Rivières.

Il y aura aussi la création d'un programme d’accès à la propriété, l’implantation d’un stationnement incitatif intermodal à proximité des grands axes, l’installation de Patrimoine Trois-Rivières à la Maison Rocheleau et la réfection du bâtiment de l’ancienne Caisse populaire Desjardins de la rue Fusey pour y installer des commerces et des services de proximité.

Ces projets ont été annoncés vendredi par Innovation et développement économique (IDÉ) Trois-Rivières après que le conseil municipal ait adopté le Plan directeur de revitalisation du Bas-du-Cap.

J'ai très bon espoir que le Bas-du-Cap devienne le coin « in » de Trois-Rivières.

Sabrina Roy, conseillère municipale du district de la Madeleine

L’élaboration de cet outil a nécessité l’implication d’une vingtaine de partenaires et de commerçants, la consultation d’une centaine de citoyens et une quinzaine de rencontres de travail au cours de la dernière année.

On voit qu'il y a vraiment une volonté, on a une vision commune avec le plan directeur, affirme la conseillère municipale du district de la Madeleine, Sabrina Roy.

Un plan d'action sur dix ans

Six orientations et un plan d’action sur dix ans seront priorisés dans le développement du bas du secteur Cap-de-la-Madeleine. En adoptant le Plan directeur de revitalisation, la Ville confirme son intention de mettre les efforts nécessaires pour revaloriser ce quartier à l’identité dite singulière.

La Ville a également annoncé le maintien ou la bonification de deux programmes de subvention visant à soutenir la vitalité commerciale du secteur, soit le Programme d’aide à la création d’emploi dans le Bas-du-Cap et le programme Revitalisation des artères commerciales des premiers quartiers.

Les six orientations :

  • Renforcer l'attractivité commerciale du secteur
  • Préconiser un aménagement urbain à l'échelle humaine
  • Assurer une offre de parcs et d'espaces verts adaptée aux besoins des résidents
  • Favoriser une diversité d'activités pour les résidents et les visiteurs
  • Favoriser la mobilité durable et la cohabitation entre les différents modes de déplacement
  • Assurer une planification concertée et une prise en charge de la mise en oeuvre du plan de revitalisation

Rappelons qu’un projet pilote dont le but est de soutenir les commerçants du «Bas-du-Cap» a vu le jour, quelques jours après l’assermentation du maire Jean Lamarche qui a fait de la revitalisation du secteur un cheval de bataille lors de la campagne électorale municipale.

Selon IDÉ Trois-Rivières, le « Bas-du-Cap » compte 14 000 résidents et en moyenne 7000 à 10 000 véhicules y circulent quotidiennement.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale