•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre interruption de services en chirurgie à l’Hôpital de Shawville

Un chirurgien prend un instrument dans sa main gantée.

Le service d’obstétrique est touché, puisqu’aucun chirurgien ne sera sur place pour effectuer des césariennes (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Les chirurgies sont suspendues à l’Hôpital de Shawville cette longue fin de semaine, de vendredi 16 h jusqu’à lundi matin 8 h. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais a confirmé cette interruption de service temporaire, rapportant « une absence imprévue du chirurgien de garde ».

Le service d’obstétrique est une fois de plus touché, puisqu’aucun chirurgien ne sera sur place pour effectuer d’éventuelles césariennes d’urgence. Les femmes enceintes en travail seront donc redirigées vers l’Hôpital de Gatineau, après avoir été évaluées à l’Hôpital de Shawville.

Si une femme se présente en accouchement imminent, le CISSS de l’Outaouais affirme qu’il y aura du personnel qualifié pour assurer la prise en charge.

Les cas de traumatologie seront quant à eux dirigés vers le centre de traumatologie le plus proche. De plus, les chirurgiens des hôpitaux de Gatineau et de Hull vont se concerter pour assurer le suivi du patient.

Des interruptions de services régulières

L’Hôpital de Shawville est aux prises avec des pénuries récurrentes de personnel. Cet automne, il y a eu cinq interruptions de services en un mois, en raison d’un manque d’infirmières.

De plus, deux des cinq médecins de l’unité d’obstétrique vont quitter définitivement l’hôpital à la fin décembre. Le CISSS de l’Outaouais affirme cependant avoir réussi à assurer le service médical jusqu’à la fin janvier et travailler sur des solutions.

Une mauvaise nouvelle, reconnaît le ministre de l'Outaouais

De son côté, le député de Papineau et ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, se désole de la situation. On ne se réjouit pas de ça, soutient-il. C’est un défi d’attirer des médecins à Shawville.

Le ministre Lacombe, accompagné de son collègue Mathieu Lévesque, député de Chapleau, répond aux questions de la journaliste.

Le député de Papineau et ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, accompagné de son collègue Mathieu Lévesque, député de Chapleau

Photo : Radio-Canada

Il rappelle que la solution passe notamment par la signature très prochainement d’une entente avec la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) pour les services en obstétrique et en chirurgie à travers la province. Cette mesure sera assortie d’une enveloppe de 45 millions de dollars. Le papier et les crayons sont sortis, avait d'ailleurs affirmé mercredi la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Ottawa-Gatineau

Santé publique