•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mont-Royal devra tenir un référendum sur son projet de complexe sportif

Vue du centre des loisirs de Mont-Royal.

L'actuel centre des loisirs de Mont-Royal doit être démoli et reconstruit dans le cadre du projet de la Ville.

Photo : Radio-Canada / Ville de Mont-Royal

Stéphane Bordeleau

Le projet de construction d’un complexe sportif et communautaire ultramoderne à Mont-Royal devra être soumis à un référendum, puisqu'un groupe de citoyens inquiets des coûts du projet a réuni suffisamment de signatures.

Les travaux du nouveau complexe sportif devant être rattaché à l’actuel centre des loisirs de la rue Roosevelt, qui doit aussi être reconstruit, devaient débuter dès cet automne.

Cependant, l’annonce d’un éventuel dépassement de coûts et un manque d’informations sur les conséquences financières et urbaines du projet ont incité un groupe de citoyens à réclamer une consultation populaire; ils l'ont obtenue mercredi après avoir réuni les 931 signatures requises par les règles de la Ville.

En fait, 938 résidents de Mont-Royal ont signé le registre exigeant un référendum municipal.

Une question de chiffres

Selon les opposants au projet, le complexe sportif et communautaire présenté en 2016 par l’administration municipale devait coûter 33 millions de dollars.

Un emprunt de 27,8 millions de dollars de la Ville a été plus tard proposé pour réaliser les travaux à la suite d'une modification du projet initial.

Aujourd'hui, nous apprenons que sa construction coûtera 48,6 millions de dollars, dénoncent les auteurs de l’initiative référendaire, Peter Malouf et Barbara Lapointe, dans la prémisse de la pétition publiée sur Internet.

En ce qui a trait à l’emprunt de 27,8 millions de dollars que doit contracter la Ville pour financer le projet, les signataires de la pétition veulent également savoir quel en sera l’effet sur leur avis d'imposition.

Dans un courriel, la Ville de Mont-Royal explique que le coût initial du projet était de 33 millions de dollars et que l'emprunt de 27,8 millions de dollars dont il est question a été proposé à la suite d'une bonification du projet auquel on a ajouté un bassin additionnel et une toiture verte, entre autres.

Au total, le projet bonifié correspond à une dépense de 44 millions de dollars, financée par un emprunt de 27 millions de dollars plus des surplus affectés de 16 millions de dollars et une subvention de 3 millions de dollars, détaille Alain Côté de la Division des affaires publiques de Mont-Royal.

Affirmant que les citoyens de la ville n’ont jamais été consultés ni sondés sur ce projet, les auteurs de la pétition estiment ne disposer que de très peu d’informations sur le futur complexe sportif et communautaire dont les travaux doivent commencer bientôt, sinon un dessin conceptuel de l'extérieur du bâtiment.

Dessin de bâtiments par ordinateur.

Simulation par ordinateur des bâtiments qui abriteront le futur centre sportif et communautaire de Mont-Royal.

Photo : Radio-Canada / Ville de Mont-Royal

Les contestataires regrettent également le silence de la mairie en ce qui a trait aux coûts annuels de fonctionnement et d’exploitation de ces futures installations sportives.

Ils sont de plus préoccupés par l'achalandage de ces nouvelles infrastructures dans l’optique où la petite ville nichée au centre de l'île de Montréal accueillerait plus de 10 000 nouveaux résidents au cours des prochaines années, attirés par le vaste projet résidentiel et commercial Royalmount en cours de construction à l’intersection des autoroutes 40 et 15.

Le projet, dont la conception a été confiée au consortium Poirier Fontaine architectes / Riopel et associés, doit être érigé sur un terrain de soccer du parc Danyluk situé tout juste à côté de l’actuel centre de loisirs de la ville.

Le futur complexe sportif doit abriter une piscine de huit corridors, un bassin récréatif, un gymnase double, des salles d’entraînement et de cours, une salle multifonctionnelle, des espaces pour des organismes communautaires et une piste de course intérieure.

Les travaux, estimés à 44 millions de dollars, doivent être achevés en 2021, selon la Ville.

Déception à l'hôtel de ville

En ce qui a trait au nombre de signatures recueillies pour exiger la tenue d'un référendum, les élus sont très déçus du résultat du registre, a fait savoir le conseil municipal vendredi après-midi.

Les membres du conseil municipal de VMR se réuniront dans les prochains jours pour discuter de l’opportunité de poursuivre ce dossier et de tenir ou non un référendum.

Alain Côté, Division des affaires publiques de Mont-Royal

De façon unanime, ils demeurent en faveur de ce projet dont la communauté a bien besoin. Les élus ont bien entendu les résidents qui souhaitent obtenir plus d’informations sur le projet, mais déplorent que certains activistes politiques en aient profité pour politiser ce dossier, écrit M. Côté.

Grand Montréal

Politique municipale