•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario Northland pourrait changer de portefeuille

La devanture d’un édifice.

Le siège social d’Ontario Northland est située à North Bay, dans le Nord-Est de la province.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

La Commission de transport Ontario Northland pourrait relever du ministère de Transports. Cette possibilité est évoquée dans l’énoncé économique du gouvernement Ford.

Selon l’énoncé économique, au cours des prochains mois, le gouvernement étudiera la faisabilité de faire passer la responsabilité de la Commission de transport Ontario Northland du ministère de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines au ministère des Transports.

Le but serait de centraliser la supervision ministérielle de tous les organismes gouvernementaux dont le mandat est de fournir des services de transport et de créer des occasions d’améliorer les services, selon l’énoncé.

Vue extérieur des ateliers de réparations de la Commission de transport Ontario Northland à North Bay en Ontario.

Ontario Northland a un atelier dans lequel sont exécutés des travaux de remises à neuf de wagons de transport des voyageurs et des marchandises, notamment.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

C’est fantastique, a dit en point de presse vendredi le ministre des Finances et député de la circonscription de Nipissing, Vic Fedeli.

Les syndicats et la direction le réclament depuis des années, tout comme les maires et conseillers municipaux le long de la route 11, dit-il.

Un homme avec une cravate jaune et un complet foncé qui réponde à des questions.

Le député progressiste-conservateur de Nipissing, Vic Fedeli, rappelle que la CTON a déjà fait partie du ministère des Transports.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Selon le député néo-démocrate de Timmins Gilles Bisson, peu de détails ont été donnés sur le projet, mais il y voit déjà des avantages et des inconvénients.

Possiblement pour les ateliers à North Bay cela va permettre à court terme de donner plus de contrats de Metrolinx sans aller en appel d’offres, dit-il. Par contre qu’arrivera-t-il aux emplois directement reliés à la CTON, au siège social à North Bay ?

M. Bisson rappelle que le gouvernement Ford a déjà prévenu que les changements visaient à centraliser et à réduire les coûts de l’organisation, ce qui selon lui, se traduiraient par des pertes d’emploi ou le transfert de la main-d’œuvre à Toronto.

Un homme derrière un podium.

Le député Gilles Bisson ne voit pas que des désavantages à ce changement de portefeuille ministériel pour Ontario Northland.

Photo : Radio-Canada

Indépendance

Ce sont présentement des gens qui habitent le Nord de l’Ontario qui siègent à la Commission. Si Ontario Northland devait relever de Metrolinx ou d’une autre agence à l’intérieur du ministère des Transports, elle perdrait son autonomie, craint le député Bisson.

Il fait aussi remarquer que la CTON a déjà subi une réduction de 2,5 M$ de son financement et que les projets d’immobilisation seront aussi réduits de 30 pour cent.

Cela indique que ce n’est pas nécessairement pour améliorer les services, mais plutôt une mesure pour trouver des économies au sein d’Ontario Northland et du ministère de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines.

Gilles Bisson, député néo-démocrate provinciale de la circonscription de Timmins
Un autocar sur une route.

En plus de services ferroviaires pour les marchandises, Ontario Northland offre un service de transport par autocar dans le Nord-Est de la province.

Photo : Ontario Northland.

« Parallèlement à ce travail, la province explorera les options pour améliorer les services d’autocars interurbains fournis par la Commission de transport Ontario Northland, pour faire en sorte que les collectivités du Nord mal desservies ou non desservies soient reliées et que les personnes aient accès aux emplois et aux services cruciaux. »

source : énoncé économique du gouvernement de l’Ontario

Selon les néo-démocrates, les libéraux ont aussi amputé la Commission de transport Ontario Northland.

Une femme devant un affiche montrant un autocar.

La PDG d’Ontario Northland, Corina Moore appuie la démarche de la province qui veut que son organisme relève désormais du ministère des Transports.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada la présidente directrice-générale d’Ontario Northland, Corina Moore, indique que cela confirme la reconnaissance que nous appartenons à un ministère responsable de la planification des transports, de l’infrastructure et des services de transports intégrés livrés dans toute la province. Ce modèle s’assurerait une plus grande collaboration entre les deux organismes provinciaux de transport (Ontario Northland et Metrolinx) et continuerait à créer des occasions d’améliorer le service pour nos passagers des trains et d’autobus.

Nord de l'Ontario

Politique provinciale