•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grande-Vallée prend un virage touristique

La municipalité de Grande-Vallée dans le secteur de l'Estran, en Gaspésie.

La municipalité de Grande-Vallée dans le secteur de l'Estran, en Gaspésie (archives).

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

Grande-Vallée poursuit son ambitieux projet de revitalisation de ses infrastructures touristiques, évalué à 1 million de dollars. La petite municipalité ne veut plus être un simple arrêt de quelques minutes pour les touristes en route vers Gaspé et Percé.

Elle veut les convaincre de rester quelques jours et de découvrir l'histoire du village.

Noël Richard en entrevue.

Noël Richard, maire de Grande-Vallée.

Photo : AFP / Martin Toulgoat

On a le domaine forestier qui est notre économie primaire, et on veut s'en aller davantage vers une économie touristique, donc on est en train de développer un projet touristique majeur.

Noël Richard, maire de Grande-Vallée

La première phase, réalisée au coût de 125 000 $, est la mise en valeur de l'Espace Esdras-Minville, avec une reconstitution de ce qu'était la maison du plus célèbre enfant du village.

Une machine à écrire, des livres ouverts et une lampe ancienne déposés sur un bureau.

Exposition sur la vie et la carrière d'Esdras Minville à Grande-Vallée.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Esdras Minville, c'est le père de l'économie sociale. Lui, les coopératives, c'était son but dans la vie. Il souhaitait que les gens se prennent en main et que la vallée devienne une grande vallée.

Solange Richard, agente de développement touristique
Solange Richard, agente de développement touristique, Municipalité de Grande-Vallée.

Solange Richard, agente de développement touristique, Municipalité de Grande-Vallée.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Pour la deuxième phase, qui doit être lancée dès 2020, la Municipalité veut installer des bornes interactives sur la promenade située au cœur du village pour faire découvrir l'histoire de Grande-Vallée aux touristes.

Elle transformera aussi le pont couvert Galipeault, construit en 1923, en pont musical et illuminé.

L'intérieur du pont couvert et sa charpente en bois.

Le pont Galipeault à Grande-Vallée.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Les gens vont pouvoir se brancher, jouer de la musique, jouer aussi de la musique sur l’armature du pont et, dépendant de la musique, le pont va s'illuminer différemment, explique le maire de Grande-Vallée.

En fait, la Ville souhaite que le pont couvert devienne la pièce maîtresse de ce projet de mise en valeur des infrastructures touristiques.

Le pont Galipeault est un pont couvert construit en 1923.

Le pont Galipeault est un pont couvert construit en 1923.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Nous, on aimerait que le pont couvert, ça soit un incontournable pour le touriste. Quand je pars de Winnipeg, quand je pars de l'extérieur du Canada, je viens voir le pont couvert à Grande-Vallée.

Noël Richard, maire de Grande-Vallée

La Municipalité a déjà investi 100 000 $ dans l'aventure, mais il resterait encore 60 % du budget total de 1 million de dollars à trouver du côté de Québec et d'Ottawa.

La Municipalité espère réaliser la troisième et dernière phase, qui prévoit d'illuminer le cap des Sœurs, pour 2022.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Tourisme