•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Bloomberg serait tenté de se lancer dans la course démocrate

Michael Bloomberg, de face, regardant à sa droite.

Michael Bloomberg envisagerait une candidature à la primaire dans l'État de l'Alabama.

Photo : Reuters / Stephane Mahe

Radio-Canada

Plusieurs médias américains rapportent que le milliardaire et ancien maire de New York, Michael Bloomberg, envisagerait de se lancer dans la course des primaires démocrates.

En mars, M. Bloomberg, 77 ans, avait pourtant annoncé qu’il ne se présenterait pas pour ne pas diminuer les chances de Joe Biden, considéré comme l’un des candidats les plus centristes de cette course.

Le New York Times et CNN indiquent que l’homme d’affaires rassemblerait les signatures nécessaires au dépôt de sa candidature dans l’État de l’Alabama. L'échéance ultime pour le dépôt des signatures est vendredi.

Il pense que Biden est faible et que Sanders et Warren ne peuvent pas gagner, selon un proche de M. Bloomberg, cité par le New York Post.

Michael Bloomberg, proche de Wall Street, s’oppose aux mesures prônées par Elizabeth Warren et Bernie Sanders, jugées très à gauche. Les deux candidats dénoncent notamment un système corrompu par les financiers de Wall Street et les grandes entreprises.

Depuis quelques semaines, Joe Biden perd du terrain face à Elizabeth Warren et Bernie Sanders.

M. Bloomberg avait déjà envisagé de se présenter comme indépendant lors de la présidentielle de 2016, avant d'abandonner, de peur de diviser les démocrates face à Donald Trump.

Les riches ont peur

L’information de l’entrée en course de M. Bloomberg a fait immédiatement réagir l’équipe de campagne d’Elizabeth Warren.

Dans un tweet jeudi, l’équipe de campagne écrit : Les riches ont peur. Ils ont peur, sous une présidence de Warren, de ne plus avoir un gouvernement qui satisfasse le moindre de leurs besoins. Alors ils font tout ce qu’ils peuvent pour essayer d’empêcher Warren et son mouvement de gagner en 2020 et de réaliser un grand changement structurel en 2021.

Sans évoquer nommément M. Bloomberg, un autre candidat de la primaire démocrate, Bernie Sanders, a tweeté de son côté : La classe des milliardaires a peur, et elle a raison d'avoir peur.

Bannière vers notre dossier sur les candidats démocrates à la présidentielle de 2020
Avec les informations de Agence France-Presse

Politique américaine

International