•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La voiture électrique, une option de plus en plus populaire en Estrie

une pompe dans une borne de recharge de voiture électrique

D’après les derniers chiffres de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), 1471 voitures électriques circulent sur les routes de l’Estrie.

Photo : Associated Press / Toby Talbot

Radio-Canada

La voiture électrique gagne en popularité au Québec et l’Estrie n’échappe pas à la vague, alors que les automobilistes se tournent vers ces véhicules pour faire des économies et protéger la planète.

Ce sont ces deux motivations qui ont par ailleurs poussé Michel Champigny, retraité magogois, à venir essayer des véhicules électriques et hybrides lors de l’événement Roulons électrique qui a eu lieu à Magog, jeudi. 

C’est de plus en plus tentant de se tourner vers [l’électrique] étant donné l’autonomie et la qualité des batteries qui augmentent. Au niveau des dépenses, je pense qu’on en ressort gagnant et la planète va l’être aussi, explique l’homme de 63 ans avant de se mettre derrière le volant d’un véhicule hybride. 

On nous dit qu’en moyenne, on économise entre 1500 et 1800 $ par année avec une voiture électrique par année. C’est le prix qu’on pourrait mettre, ma conjointe et moi, dans un voyage dans un tout-inclus dans le Sud.

Michel Champigny

Des incitations alléchantes

Un autre élément qui motive M. Champigny à se procurer une voiture électrique : les aides que les deux paliers gouvernementaux offrent aux acquéreurs de ce type de véhicules. 

« Les incitations du gouvernement, c’est encourageant. Au bout du compte, même si tu paies ta voiture un peu plus cher, quelqu’un qui fait beaucoup de route peut garder sa voiture plus longtemps. C’est sûr que tu fais des économies », estime Michel Champigny.

Un homme assis au volant d'un véhicule électrique.

Les Estriens comme le Magogois Michel Champigny sont de plus en plus intéressés par l'achat d'un véhicule électrique.

Photo : Radio-Canada

Au Québec, les acheteurs d’un véhicule 100 % électrique ont désormais droit à une réduction totalisant 13 000 $, soit 8000 $ du provincial et 5000 $ du fédéral. Un rabais qui s’applique après l’ajout des taxes au prix du véhicule.

Pour Bernadette Saint-Jean, retraitée elle aussi, l’idée d’acquérir une voiture électrique germe dans son esprit depuis quelques années. Elle a décidé d'aller de l'avant avec son conjoint et le couple compte se procurer deux véhicules électriques. Un pour chacun. Une 100 % électrique et une hybride.

Pour moi, c’est fini le gaz. Parce que ça coûte cher, parce que c’est polluant, parce que je ne suis plus capable. Moi, je veux vivre au vert. Je veux sauver la planète, soutient sans ambages la jeune retraitée originaire d’Eastman. 

Un intérêt grandissant

Marie-Josée Laforge, chargée de projet au Conseil régional de l’environnement de l’Estrie, est l’une des organisatrices de Roulons électrique, quatrième événement du genre à avoir été organisé en Estrie. Elle a constaté un intérêt grandissant de la population pour les voitures électriques dans la région. 

Les gens viennent chercher de l’information, ils sont curieux. Ils entendent parler des véhicules électriques, ils ont des parents ou des amis qui en ont un. Ils ont des questions par rapport aux batteries et à leur autonomie, la recharge, l’accessibilité des bornes, l’installation des bornes à domicile… Ils viennent aussi en essayer et vivre l’expérience de conduire une voiture électrique, explique-t-elle.

D’après les derniers chiffres de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), 1471 voitures électriques circulent sur les routes de l’Estrie alors qu’à la grandeur du Québec, on en dénombre 60 784. Le gouvernement provincial s'est fixé l'objectif d'avoir 100 000 véhicules rechargeables sur les routes d’ici 2020.

Estrie

Consommation