•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD renonce au dépouillement judiciaire dans Port Moody-Coquitlam

Une femme souriante.

La candidate néo-démocrate dans Port Moody-Coquitlam, Bonita Zarrillo, avait d'abord été déclarée défaite par une marge de 333 voix contre la conservatrice Nelly Shin.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La Presse canadienne

Élections Canada a indiqué, jeudi, que le Nouveau Parti démocratique (NPD) a renoncé au dépouillement judiciaire amorcé dans la circonscription de Port Moody-Coquitlam, en Colombie-Britannique.

Le directeur général des élections, Stéphane Perrault, a annoncé qu'une demande de retrait avait été reçue de la candidate qui avait initialement demandé ce dépouillement en présence d'un juge.

La candidate conservatrice Nelly Shin avait d'abord été déclarée gagnante par une marge de 333 voix devant la néo-démocrate Bonita Zarrillo. Après le décompte officiel, cette marge s'est toutefois réduite à 153 voix, après le rejet de plus de 500 bulletins de vote.

Un juge a donc entamé le dépouillement mercredi, mais Élections Canada a déclaré que le processus avait été interrompu jeudi, à la demande de Mme Zarrillo.

À l'issue de ce scrutin fédéral, les conservateurs obtiennent donc 17 des 42 sièges en Colombie-Britannique, tandis que les libéraux et les néo-démocrates en récoltent chacun 11.

Le Parti vert en obtient 2, alors que l'ancienne ministre libérale de la Justice Jody Wilson-Raybould est la seule députée indépendante élue au Parlement.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique fédérale