•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague dans la mire du CIUSSS

Esquisse du projet immobilier du promoteur Jean Campeau.

Le promoteur Jean Campeau souhaite construire un complexe immobilier sur le site de l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague, dans le Vieux-Québec.

Photo : GM Développement

Radio-Canada

Alors que les discussions sont toujours en cours entre le CHU de Québec et le promoteur qui souhaite transformer l’ancienne école du Vieux-Québec en logements, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a démontré son intérêt pour le bâtiment patrimonial.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale consulte en ce moment ses partenaires quant à l’avenir de l’Hôtel-Dieu de Québec.

Les activités du centre seront transférées au nouveau complexe hospitalier de l'Enfant-Jésus du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec vers 2020.

La proximité et l'espace de l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague avec l'Hôtel-Dieu plaisent au CIUSSS, qui a signalé son intérêt au CHU au cours des dernières semaines.

La façade d'un bâtiment avec des briques rouges

C'est en 2008 que l'école Saint-Louis-de-Gonzague a cessé ses activités dans le Vieux-Québec.

Photo : Radio-Canada

Or, depuis 2017, le promoteur Jean Campeau, de GM Développement planifie acquérir le site pour y aménager des condos et des logements en conservant des éléments de la bâtisse construite au début du 19e siècle.

On est toujours en lien avec le promoteur

Le CHU affirme que les discussions avec le promoteur se poursuivent. Sa porte-parole Geneviève Dupuis, adjointe au président-directeur général, confirme être au courant de l’intérêt du CIUSSS, sans toutefois en dire plus.

On est en discussions avec un promoteur, on va attendre de voir quelles sont les finalités avec ce promoteur-là, affirme-t-elle. On verra nos options par la suite.

Mme Dupuis indique que le bâtiment n’est pas occupé en ce moment.

Au téléphone, le promoteur Jean Campeau mentionne que le projet est toujours en cours et que la décision est maintenant entre les mains du CHU. Il n’a pas souhaité offrir d’entrevue à Radio-Canada.

Le futur de l’Hôtel-Dieu de Québec

Mélanie Otis, porte-parole du CIUSSS, souligne qu’il est trop tôt pour dire ce que l’organisation souhaiterait faire avec l’ancienne école.

Cet intérêt est né à l’occasion des travaux de planification de la nouvelle utilisation de l’Hôtel-Dieu, précise-t-elle. On étudie différents sites.

IMG_2056

L'Hôtel-Dieu de Québec offre des soins spécialisés et surspécialisés particulièrement en cancérologie et en néphrologie.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Pour le conseiller municipal du district de Cap-aux-Diamants, Jean Rousseau, les deux projets présentent chacun leurs avantages.

Il estime que le CIUSS a besoin d’espace et que ce serait un endroit idéal pour leur activité.

M. Rousseau croit toutefois que cet intérêt du CIUSSS envers le bâtiment patrimonial crée des doutes quant aux discussions en cours avec le promoteur.

Est-ce que la vente va se conclure, ou est-ce que la vente est chaotique, s’interroge-t-il. C’est assez curieux comme situation.

En 2018, le gouvernement de Philippe Couillard avait prévu un budget de 500 millions de dollars pour la nouvelle vocation de l’Hôtel-Dieu de Québec.

C’est le CIUSSS qui a été mandaté pour compléter le projet.

Avec les informations de Nahila Bendali

Québec

Santé