•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Motion sur le sous-financement en Outaouais : des ministères déjà en mode concertation

Maxime Pedneaud-Jobin, en entrevue dans les studios de Radio-Canada.

Maxime Pedneaud-Jobin est ressorti confiant de sa rencontre avec les ministères de l'Éducation et du Tourisme.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La motion déposée la semaine dernière par le ministre Mathieu Lacombe pour reconnaître le sous-financement de l'Outaouais a déjà des suites.

Le maire de Gatineau et la présidente de la table des préfets de la région, Chantal Lamarche ont pris part à une première rencontre officielle à ce sujet avec des représentants des ministères de l'Éducation et du Tourisme.

Le but était d’étudier conjointement les façons dont ces deux ministères allaient effectuer le rattrapage quant au sous-financement, comme l’a expliqué le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Ce dernier se dit « confiant » à la suite de cette rencontre.

La suite des choses va être sérieuse, concrète et probablement au prochain budget.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Les élus, qui étaient accompagnés de Frédéric Poulin, de l'Alliance pour la cause de l'enseignement supérieur, et de France Bélisle, directrice générale de Tourisme Outaouais, se sont entretenus avec les représentants pour les sensibiliser aux retards accumulés par la région dans les domaines d'action de leurs organisations.

Le message qu’on a de ces deux ministères-là, [...] c’est vraiment qu’ils prennent cette résolution-là au sérieux et qu’ils cherchent des moyens d’y répondre avec nous, a souligné M. Pedneaud-Jobin.

Malgré cette ouverture, ce dernier a tenu à rappeler qu’il est trop tôt pour annoncer quoi que ce soit et qu’il faudra transformer la volonté politique en gestes concrets.

Une lutte qui porte ses fruits

En juin dernier, une mobilisation avait eu lieu pour que le gouvernement reconnaisse enfin la situation particulière de la région. Le Front régional Outaouais avait déposé un document exposant ses défis, notamment en termes d’éducation postsecondaire, de santé et de développement économique.

La semaine dernière, le ministre Mathieu Lacombe a déposé une motion à l'Assemblée nationale, pour que tous les partis reconnaissent les retards dans le financement de l'Outaouais.

Même si le geste était symbolique, le ministre avait alors laissé entendre qu'il lui permettrait d'interpeller ses collègues à Québec. Tous les députés ont voté en faveur de la motion.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale