•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bloc québécois aimerait réapparaître dans le guide de citoyenneté canadienne

Le parti n'est plus cité dans le document distribué aux immigrants, depuis sa déroute électorale de 2011.

Une juge se tient à côté d'un agent de la Gendarmerie royale du Canada et serre la main d'un homme, elle sourit.

Les candidats à la citoyenneté canadienne doivent réussir un examen pour lequel ils se préparent en étudiant un guide, qui n'a pas été mis à jour depuis 2012.

Photo : Radio-Canada / Floriane Bonneville

Thomas Gerbet

L'information qu'apprennent les candidats à la citoyenneté canadienne est obsolète à plusieurs égards : hymne national périmé, chiffres de la population dépassés, et les principaux partis représentés à la Chambre des communes ne sont plus les bons.

Avec 32 députés élus le 21 octobre, le Bloc québécois dépasse le NPD qui a remporté 24 sièges. Des résultats que ne reflète plus le contenu imprimé ou en ligne du guide de préparation à l'examen de citoyenneté, distribué aux immigrants.

Il y a actuellement trois grands partis politiques représentés à la Chambre des communes : le Parti conservateur, le Nouveau Parti démocratique et le Parti libéral.

Extrait du guide de citoyenneté qui n'a pas été revu depuis 2012.
Extrait du guide de citoyenneté

Extrait du guide de citoyenneté

Photo : Radio-Canada / Thomas Gerbet

Sans en faire une demande formelle, le Bloc québécois considère que ce serait normal de retrouver tous les partis représentés à la Chambre des communes dans le guide du Canada, incluant le Bloc québécois et le Parti vert, indique l'attachée de presse du parti, Carolane Landry.

L'avocat en droit de l'immigration Stéphane Handfield, proche du Bloc québécois, estime que tous les partis représentés à la Chambre des communes devraient être inscrits dans le guide, autant le NPD que le Bloc et que le Parti vert.

Les futurs citoyens canadiens doivent savoir qu'il existe au Canada un parti dont les candidats sont issus uniquement du Québec et que ce parti prône la souveraineté du Québec.

Stéphane Handfield, avocat en droit de l'immigration

Une révision du guide en retard

Document en couleur déposé sur une table.

Le guide d'étude s'intitule : Découvrir le Canada. Les droits et les responsabilités liés à la citoyenneté.

Photo : Radio-Canada / Thomas Gerbet

Nous continuons de travailler sur le guide d'étude sur la citoyenneté, le matériel d'études et le nouveau test de citoyenneté, explique Nancy Caron, porte-parole d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. La date de lancement du guide révisé n'a pas encore été déterminée.

Outre le nom des principaux partis représentés à la Chambre des communes, le guide actuel de 70 pages contient des lacunes historiques et des informations obsolètes.

Ottawa a entamé il y a plusieurs années la révision du guide pour mieux refléter la diversité et inclure davantage de « contenu significatif » sur l'histoire et les droits des peuples autochtones ainsi que sur l'expérience des pensionnats.

La nouvelle version devait être distribuée en 2017, mais elle se fait encore attendre.

Ironiquement, l'hymne national que les candidats sont obligés de chanter lors des cérémonies de citoyenneté n'est pas correctement écrit dans le guide. Le texte ne tient pas compte du changement des paroles par le Parlement pour les rendre moins genrées.

Plus tôt cette année, la Commission de vérité et réconciliation a recommandé de réviser le matériel d'information destiné aux nouveaux arrivants et le test de citoyenneté afin de présenter « une histoire plus inclusive des divers peuples autochtones du Canada, y compris des informations sur les traités et l'histoire des pensionnats ».

Par ailleurs, le guide indique une population canadienne de 34 millions de personnes, alors qu'elle est maintenant de 37,6 millions.

Lors du test de citoyenneté, si un candidat n'obtient pas au moins 15 bonnes réponses sur 20 questions puisées dans le guide, il échoue et doit le repasser ultérieurement.

Politique fédérale

Politique