•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque de financement chez Violence Sexuelle Nouveau-Brunswick

Une femme victime de violence conjugale

Parmi les victimes d’agression sexuelle déclarée par la police au Canada, 9 sur 10 étaient de sexe féminin, rapporte Statistique Canada.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les victimes de violence sexuelle au Nouveau-Brunswick pourraient avoir du mal à obtenir le soutien dont elles ont besoin.

Violence sexuelle Nouveau-Brunswick a annoncé jeudi sur sa page Facebook qu’il n’était plus en mesure de recevoir de nouvelles demandes d’aide, invoquant un manque de financement.

Nous continuons d’offrir du soutien psychologique à nos clients existants et à ceux qui sont sur une liste d’attente, peut-on lire en anglais sur cette même publication Facebook.

Violence sexuelle Nouveau-Brunswick est un organisme qui offre de l'information, du soutien et des conseils aux personnes qui ont subi de la violence sexuelle.

Une demande en forte augmentation

La coordonnatrice à l'engagement communautaire de l'organisme, Andie Marks, explique que la demande a explosé depuis deux ans, mais que le financement n'a pas suivi.

Depuis deux ans, on a vraiment vu une augmentation de la demande pour des services, ça fait que les appels à la ligne d’écoute et les demandes pour du counselling ont triplé dans les derniers deux ans.

Le soutien psychologique offert aux victimes de violence sexuelle est essentiel à la récupération de celles-ci, ajoute-t-elle. Les gens qui viennent nous trouver nous disent qu’avoir un service spécialisé sur la violence sexuelle - parce que c’est différent des autres types de trauma - ç’a eu un grand impact sur leur guérison et ça les a vraiment aidés.

L'organisme a demandé au gouvernement provincial de lui fournir du financement de base pour les services de soutien psychologique. Ces services sont partiellement couverts par des dons, à l'heure actuelle.

Les autres services de Violence sexuelle Nouveau-Brunswick, soit sa ligne d'écoute 24 h sur 24, ses groupes de soutien et ses programmes de formation, ne sont pas touchés par les coupes.

Avec des informations de l'émission radiophonique La matinale d'ici Radio-Canada Première

Nouveau-Brunswick

Agression