•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Fury d'Ottawa suspend ses activités pour la saison 2020

Julian de Guzman se met la main dans le front.

Le directeur général du Fury, Julian de Guzman, avait peine à contenir ses émotions lors de l'annonce de la fin de l'équipe.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Le Fury d'Ottawa affirme être forcé de suspendre ses activités en vue de la saison 2020 en raison d'un autre conflit avec la CONCACAF.

L'équipe n'a toujours pas reçu la sanction de la CONCACAF pour pouvoir jouer au sein de la USL l'an prochain et doit donc se retirer.

Le Fury dit avoir soumis une demande de sanction de quatre ans à Soccer Canada en avril dernier. En mai dernier, Soccer Canada a finalement accordé une sanction d'un an pour la saison 2020, mais selon l'équipe, l'organisation a attendu au mois de septembre avant de transmettre l'information à la CONCACAF, qui n'a toujours pas donné son accord.

Trois hommes en conférence de presse.

Le Fury n'a pas obtenu l'approbation de la CONCACAF pour jouer dans la USL l'an prochain.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

La USL avait donné jusqu'au 1er novembre au Fury pour obtenir l'approbation pour jouer en 2020.

Jusqu'à tout récemment, je pensais que tout allait bien pour aller en 2020 mais il est devenu évident, en début de semaine, que nous étions devenus une patate chaude entre les instances dirigeantes, a affirmé le président et chef de la direction de Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), Mark Goudie.

Joueurs des Wanderers et du Fury.

Les Wanderers d'Halifax célèbrent un but contre le Fury en première demie, le 24 juillet à Ottawa.

Photo : @HfxWanderersFC / Twitter

S'ils ne voulaient pas que nous jouions dans la USL, j'aurais aimé qu'ils aient au moins le courage de le dire plutôt que de simplement se traîner les pieds.

Mark Goudie, président et chef de la direction de OSEG

Mark Goudie affirme que l'équipe se retrouve dans la même situation que l'an dernier alors que le Fury avait dû s'adresser au Tribunal du sport pour poursuivre son parcours en USL.

Au début de l'année 2019, l'équipe avait subi de fortes pressions pour se joindre à la Première ligue de soccer canadienne (CPL), un nouveau circuit professionnel canadien.

Le Fury préférait rester en United Soccer League (USL) en attendant que la CPL prouve qu'elle est viable financièrement.

Nous pensions à la possibilité de transférer un jour l'équipe dans la CPL, mais nous voulions que cela se fasse selon nos conditions, a affirmé Mark Goudie. Nous voulions avoir le droit de choisir la ligue dans laquelle nous jouons et que notre transfert dans la CPL allait être notre décision.

Les joueurs de soccer se sautent dans les bras devant les estrades d'un stade.

Les joueurs du Fury célèbrent après le but d'Onua Obasi.

Photo : Steve Kingsman/Freestyle Photography

De son côté, Canada Soccer a émis un communiqué dans lequel l'organisation se dit extrêmement déçue de la suspension des activités du Fury. L'organisme confirme avoir donné l'approbation à l'équipe d'évoluer en USL le 17 mai dernier, sans préciser cependant à quel moment la CONCACAF a été mise au courant.

Carl Haworth en entrevue.

Le capitaine du Fury, Carl Haworth, parle d'une période de deuil à vivre pour les joueurs de l'équipe.

Photo : Radio-Canada

C'est très triste pour cette ville, pour ce pays, pour le sport dans son ensemble, de perdre une équipe comme cela, affirme le capitaine du Fury, Carl Haworth. C'est aussi un impact pour la communauté, pour les jeunes qui venaient tous les jours à nos séances d'entraînement et qui venait à nos matchs avec le rêve d'un jour jouer pour nous, ce rêve leur a été subtilisé maintenant.

Les joueurs qui étaient sous contrat devront maintenant penser à leur avenir et se trouver une nouvelle équipe pour l'an prochain.

C'est un peu comme un moment de deuil pour nous. Cette équipe était comme une famille pour beaucoup de joueurs.

Carl Haworth, capitaine du Fury d'Ottawa

Le Fury d’Ottawa dit maintenant vouloir explorer toutes ses options, ce qui inclut la possibilité d'une relocalisation de l’équipe aux États-Unis. OSEG n'a cependant pas l'intention d'opérer une formation à l'extérieur d'Ottawa.

Le Fury a participé à ses premières séries éliminatoires en USL cette saison après avoir pris le 8e rang de l'Association de l'Est avec 14 victoires et 10 matchs nuls en 34 rencontres. L'équipe a finalement été éliminée au premier tour par le Battery de Charleston.

Avec les informations de Jonathan Jobin

Ottawa-Gatineau

Soccer