•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mise à jour économique : que fera Québec de ses surplus budgétaires?

Eric Girard range des documents dans sa serviette au Salon bleu de l'Assemblée nationale.

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, présentera sa mise à jour économique et financière pour l'année 2019 cet après-midi à Québec.

Photo : The Canadian Press / Jacques Boissinot

Stéphane Bordeleau

C’est cet après-midi à 14 h 15 que le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, présentera sa mise à jour économique et financière. Le gouvernement annoncera à ce moment où il consacrera les importants surplus budgétaires qu'il a accumulés cette année.

Selon un bilan préliminaire des opérations financières du gouvernement publié en juin dernier, à la fin de l’exercice 2018-2019, qui s’est terminé le 31 mars dernier, le gouvernement Legault disposait d’un surplus budgétaire de près de 8 milliards de dollars, avant le versement au Fonds des générations. Ce qui, une fois ce paiement effectué, laissait plus de 4 milliards de dollars de marge financière au gouvernement de la CAQ.

C'est 6 milliards de dollars de plus que les prévisions budgétaires de l’ex-ministre des Finances libéral, Carlos Leitao, pour la période, dans son budget de mars 2018.

Où iront les surplus?

Dans la mesure où les surplus appartiennent aux Québécois, comme se plaît à le répéter le premier ministre François Legault, on s’attend cet après-midi à une série d’annonces destinées essentiellement à retourner de l’argent aux ménages québécois.

Par exemple à une éventuelle bonification de l’Allocation famille, à la concrétisation de l’uniformisation des tarifs de garderie ou encore à la baisse du coût des stationnements dans les hôpitaux comme promis ces derniers mois par le gouvernement.

La réduction et l’uniformisation de la taxe scolaire, une promesse phare des caquistes lors de la campagne électorale, nécessiteront également une partie des surplus.

Rappelons que, dans son budget de mars dernier, Québec avait annoncé vouloir consacrer 5,18 milliards de dollars, sur cinq ans, à la réduction ou l'annulation de diverses contributions fiscales, dont la taxe scolaire.

L’annonce de surplus importants sera également surveillée de près par les syndicats de la fonction publique québécoise qui ont amorcé cet automne le processus de renouvellement de leurs conventions collectives.

Le ministre Girard confiant

En ce qui a trait à la prudence à laquelle l’opposition et certains analystes appellent en cas de ralentissement économique, le ministre des Finances, Eric Girard, s’est au contraire montré confiant en ce qui concerne les perspectives pour l’année à venir.

Il semble qu’on anticipe plutôt une réaccélération [de l’économie] en 2020 après un ralentissement en 2019.

Eric Girard, ministre des Finances du Québec

Je pense que lorsqu’on fait des prédictions, la plupart des analystes vous diraient que les probabilités d’une récession en 2020 sont, à quelque chose près, entre 10 % et 40 %. La moyenne pondérée des estimés doit être autour de 33 %. Ce qui veut dire qu’il y a quand même 66 % de probabilités que la croissance se poursuive, a-t-il expliqué aux journalistes.

Les prévisions d’Eric Girard s’avéreront-elles exactes? À ce chapitre, seul l’avenir nous le dira.

Politique provinciale

Économie