•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan créera un comité chargé d’étudier la taille et la composition des classes

Des élèves dans une classe de l'École Ducharme à Moose Jaw, en Saskatchewan

En avril, le ministère de l’Éducation avait déclaré que la taille moyenne des classes dans la province était de 19 élèves, alors que le syndicat estime que ce nombre se situe plutôt entre 22 et 40 enfants par classe.

Photo : Jessica Hébert/ICI Radio-Canada

Radio-Canada

En pleine négociation d’une nouvelle convention collective avec la Fédération des enseignants de la Saskatchewan, le gouvernement provincial annonce la formation d'un comité chargé d’élaborer une stratégie sur la taille et la composition des classes de la maternelle à la 12e année.

Ce nouveau comité devrait tenir sa première réunion avant la fin du mois de novembre et devrait comprendre plusieurs partenaires du milieu de l’éducation.

Des parents, des universitaires, des intervenants de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan et de l’Association des commissions scolaires de la Saskatchewan ainsi que des représentants du ministère de l’Éducation ont été approchés pour étudier la question de la taille des classes.

J’attends avec impatience les travaux de ce comité qui aideront à trouver des solutions quant à la taille et à la composition des classes dans nos écoles, dit le ministre de l’Éducation, Gordon Wyant, ajoutant que le gouvernement souhaite mettre en oeuvre les recommandations du comité en vue de l’année scolaire 2020-2021.

Le ministre de l'Éducation et vice-premier ministre Gordon Wyant devant des micros en train de répondre aux questions des journalistes.

Le ministre de l'Éducation de la Saskatchewan, Gordon Wyant, affirme qu'il est possible que les recommandations qui seront faites par le nouveau comité entraînent une augmentation du budget en éducation pour la prochaine année.

Photo : Radio-Canada / Matt Howard

Ces deux dossiers préoccupent depuis plusieurs mois la Fédération des enseignants de la Saskatchewan, qui demandait que la taille et la composition des classes dans les écoles soient des sujets abordés dans le cadre des négociations avec le gouvernement au sujet d’une nouvelle convention collective.

La moitié des enseignants en Saskatchewan affirment que la question de la taille et de la composition des classes est aussi importante que leur propre rémunération, soutient le président de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan, Patrick Maze.

Ce dernier croit aussi qu’en créant un tel comité la province cherche à contourner le processus de négociation entre les deux parties.

En avril, le ministère de l’Éducation avait déclaré que la taille moyenne des classes dans la province était de 19 élèves, alors que le syndicat estime que ce nombre se situe plutôt entre 22 et 40 enfants par classe.

Reprise des négociations

Les deux parties reprendront la semaine prochaine les négociations à propos d’une nouvelle convention collective.

En septembre, le gouvernement avait proposé à la Fédération des enseignants de la Saskatchewan un contrat de travail de trois ans qui prévoyait une augmentation salariale de 2 % en 2020 et en 2021. Un montant de 1500 $ serait aussi offert à chaque enseignant qui travaille à temps plein durant l’année scolaire 2019-2020.

Le syndicat des enseignants demande des classes plus petites, un contrat de travail de trois ans prévoyant une augmentation salariale de 2 % en 2019-2020, de 3 % en 2020-2021 et de 3 % en 2021-2022.

Le syndicat souhaite également garantir un contrat de travail aux enseignants suppléants.

Avec les informations d’Adam Hunter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale