•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

McCain Foods investit 80 millions dans son usine de la région de Grand-Sault

Gros plan sur l'enseigne de l'entreprise McCain devant son usine.

Le projet doit entraîner la création de 80 emplois à l'usine McCain, tout près de Grand-Sault.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Radio-Canada

La multinationale néo-brunswickoise McCain Foods va investir 80 millions de dollars pour créer une chaîne de production de produits de pomme de terre dans son usine de Saint-André, près de Grand-Sault, dans le nord-ouest de la province.

Elle affirme que l’ajout de cette chaîne à haute vitesse lui permettra de répondre à la demande grandissante en produits de pommes de terre de spécialité et de renforcer sa position sur les marchés nord-américains.

L’investissement entraînera la création de 80 emplois à temps plein, précise l’entreprise.

La nouvelle chaîne de production sera prête d’ici le début de l’année 2021. Elle comprendra des technologies dernier cri.

L'expansion se traduira par une demande plus grande auprès des producteurs de pommes de terre de la région. Ils devront récolter 1200 hectares supplémentaires de pommes de terre pour approvisionner la nouvelle chaîne, affirme Dale McCarthy, vice-président des chaînes d’approvisionnement de McCain Foods en Amérique du Nord.

Les producteurs de la région ont la capacité de répondre à cette demande accrue, selon le propriétaire des Fermes GAM Michaud, à Saint-André, Marcel Michaud.

On a été plusieurs années où on a diminué la production au Nouveau-Brunswick, parce que la demande était moindre. Donc, on ne peut pas doubler notre [superficie cultivée], c’est sûr, mais aller chercher le surplus qu’ils demandent, de 1500 à 2000 acres, absolument, on a de la place, affirme Marcel Michaud.

Les producteurs du Nouveau-Brunswick n'auront aucune difficulté à répondre à la demande accrue, affirme Marcel Michaud, cultivateur de pommes de terre de Saint-André.

Les producteurs du Nouveau-Brunswick n'auront aucune difficulté à répondre à la demande accrue, affirme Marcel Michaud, cultivateur de pommes de terre de Saint-André.

Photo : Radio-Canada / Dany Pilote

McCain Foods précise qu’« à quelques exceptions près », ses produits sont élaborés à partir de pommes de terre cultivées à proximité de ses usines.

Une annonce bien accueillie

La région a essuyé un coup dur en 2018 avec la fermeture de l’usine Dr. Oetker, qui employait 180 personnes. L’intention de McCain de créer 80 emplois réjouit le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

Il y a toujours eu une bonne relation [entre] McCain et la Ville de Grand-Sault. C’est bon pour toute la région. On parle de 80 jobs, mais il faut penser aussi que McCain, en investissant 80 millions, ils n’ont pas l’intention de fermer les portes demain matin, souligne Marcel Deschênes.

Le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

Le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

Photo : Facebook/Ville de Grand-Sault

Le maire espère recevoir bientôt d’autres nouvelles du genre. Pour nous, ces 80 emplois amènent beaucoup. Il y a d’autres annonces qui vont venir dans le futur, on souhaite dans un avenir rapproché, sur d’autres projets dans la communauté, laisse-t-il entendre sans dévoiler plus de détails.

Au Nouveau-Brunswick, les producteurs sont toujours encouragés de voir des entreprises comme McCain qui veulent investir dans leur région, dans notre région. C’est positif. On souhaite toujours la bienvenue à ça, ajoute Marcel Michaud.

McCain Foods, dont le siège social se trouve à Florenceville, au Nouveau-Brunswick, est le plus important producteur de produits de pomme de terre surgelés du monde. Elle élabore aussi d’autres produits alimentaires, comme des hors-d’œuvre, des légumes surgelés et des desserts.

Un produit toujours aussi populaire

Malgré les tendances alimentaires actuelles, la demande pour la pomme de terre transformée ne fléchit pas, selon Sylvain Charlebois, économiste et professeur titulaire en agriculture de l'Université Dalhousie.

On ne parle pas beaucoup de féculents, surtout avec le nouveau Guide [alimentaire] canadien. On se demande où se retrouve la pomme de terre, mais la pomme de terre est de plus en plus populaire.

Selon lui, le taux de consommation de frites partout dans le monde ne trompe pas : les gens aiment la patate et particulièrement celle du Canada, notamment pour sa grosseur.

Il y a beaucoup de chaînes alimentaires qui préfèrent les longues frites, les grosses patates pour avoir une constance à travers les années, explique le professeur.

Des économies d’échelle

Le chercheur indique que le Canada a un avantage concurrentiel par rapport aux autres marchés de production de pommes de terre, puisqu’il en produit une très grande quantité.

C’est la capacité de produire du Canada qui intéresse beaucoup de partenaires à travers le monde, indique-t-il.

M. Charlebois estime que l’investissement de McCain Foods aura pour effet de stimuler les producteurs et les incitera à s’adapter à la demande.

Nouveau-Brunswick

Agro-industrie