•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agropur licencie 125 employés au Canada, dont de hauts dirigeants

L'usine d'Agropur d'Amqui en hiver.

Agropur compte 8800 employés dans le monde et elle a réalisé un chiffre d'affaires de 6,7 milliards de dollars l'an dernier.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La Presse canadienne

La coopérative québécoise Agropur a annoncé en fin de journée mercredi qu'elle licencie 125 de ses employés, dont des membres de la haute direction, dans le cadre d'une « revue organisationnelle » de ses activités canadiennes.

Parmi les postes touchés, une cinquantaine se trouvent au siège social de Longueuil. Les autres sont répartis dans les différents sites du pays, a indiqué la vice-présidente aux communications, Véronique Boileau, en entrevue avec La Presse canadienne.

Après avoir indiqué que différents paliers organisationnels étaient touchés, notamment des cadres, Mme Boileau a admis que cela comprend des membres de la haute direction, tout en refusant de dire de combien de personnes il s'agit, pas plus que le nombre d'entre eux qui ont été remerciés depuis l'arrivée en poste du nouveau chef de la direction, Émile Cordeau, à la mi-octobre.

Les profits de la coopérative sont en chute libre. Ils se sont établis à 20,5 millions de dollars après neuf mois, par rapport à 113,6 millions de dollars au cours de la même période l'an dernier.

L'annonce survient après qu'Agropur eut annoncé au cours des dernières semaines la fermeture de son usine de Lachute, dans les Laurentides, qui compte 177 employés, celle de Saint-Damase en Montérégie, qui compte elle 110 employés, et le départ à la retraite de son chef de la direction, Robert Coallier, âgé de 59 ans.

La stratégie de croissance

Mme Boileau a assuré que non cette vague de suppressions d'emplois ne s'inscrit pas dans le contexte plus large de l'arrivée du nouveau PDG qui ferait un ménage dans les opérations moins rentables.

Les changements annoncés comprennent des postes vacants annulés, des départs non remplacés et des postes coupés, a-t-elle précisé.

L'organisation affirme que sa stratégie de croissance passe par l'optimisation de ses structures opérationnelles et de coûts. Ces licenciements devraient également permettre, selon l'entreprise, d'investir dans son développement.

L'entreprise compte 8800 employés dans le monde et a réalisé un chiffre d'affaires de 6,7 milliards de dollars l'an dernier.

La Presse canadienne n'a toujours pas pu s'entretenir avec le président du syndicat au moment de publier.

Emploi

Économie