•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Airbnb : Windsor récolte 70 000 $ grâce à la taxe municipale sur l’hébergement

Aperçu de l'application Airbnb.

Depuis le 1er juin 2019, la taxe municipale sur l'hébergement est appliquée à toutes les réservations de 30 jours et moins sur le territoire de la Ville de Windsor (archives).

Photo : Getty Images / JOHN MACDOUGALL

Radio-Canada

Le géant Airbnb versera 70 000 $ à la Ville de Windsor, six mois après le début de l’imposition d’une taxe municipale sur les réservations faites sur la plateforme en ligne.

Depuis le 1er avril 2019, la Ville a imposé à la plateforme de location en ligne l’obligation de percevoir la taxe municipale sur l’hébergement de 4 % sur les séjours de 30 jours et moins.

L’argent amassé par le biais de cette taxe sera versé à l’administration municipale tous les trois mois. Ce type de taxe est aussi dans plus de 400 autres municipalités, telles que le Grand Sudbury depuis le 1er septembre 2018 et à Ottawa depuis le 1er août dernier.

En période de difficultés budgétaires pour les villes, le fait d’avoir un revenu supplémentaire qui provient des gens qui visitent l’endroit, je pense que c’est très bien pour toute communauté, indépendamment de sa taille. C’est vraiment utile, affirme Alex Dagg, la directrice des politiques publiques d'Airbnb Canada.

Pour sa part, Shannon Rizok Dumont, une utilisatrice d’Airbnb depuis trois ans estime que l’imposition d’une taxe municipale sur l’hébergement est une bonne chose. C’est tout à fait normal. Dès qu’on a commencé à louer un appartement sur Airbnb, on s’attendait à ce que la transaction soit taxée d’une quelconque façon, indique-t-elle.

Quant à la possible application d’une taxe sur l’hébergement sur les réservations de séjours dans les autres villes de la région, Alex Dagg explique que des discussions sont en cours à ce sujet: Notre capacité à percevoir cette taxe pour de plus petites villes est limitée. Mais nous sommes en discussions avec ces municipalités pour voir s’il est possible de créer un fonds régional où irait l’argent récolté.

Promouvoir le tourisme

L’argent perçu par la Ville au moyen de cette taxe sera utilisé afin de promouvoir le tourisme dans la région.

Dans un courriel envoyé à CBC, le directeur des communications, Jason Moore, soutient qu’un rapport détaillé sur la perception de la taxe municipale sur l’hébergement devrait être présenté au conseil municipal au « moment opportun ».

Shannon Rizok Dumont espère que la Ville fera une place à Airbnb dans ses activités de promotion du tourisme. Lorsque la Ville parle de tourisme, il est toujours question des hôtels et des activités municipales, alors si nos activités Airbnb pouvaient aussi avoir une place, ce serait bien, plaide-t-elle.

Avec les informations de CBC

Windsor

Tourisme