•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comme défenseur ou attaquant, Alec Bélanger fait sa marque avec les 67 d'Ottawa

Le joueur de 17 ans a récolté cinq points à ses trois dernières rencontres dans un nouveau rôle

Un joueur de hockey transporte la rondelle alors qu'un adversaire s'approche de lui

Alec Bélanger transporte la rondelle lors d'un match des 67 d'Ottawa

Photo : Gracieuseté de Valerie Wutti / 67 d'Ottawa

Jonathan Jobin

Le défenseur des 67 d'Ottawa, Alec Bélanger, a démontré toute sa polyvalence au cours des derniers matchs de son équipe. Utilisé à l'attaque pour la première fois de sa jeune carrière junior, le joueur de 17 ans a récolté cinq points, dont un but, lors des trois dernières rencontres dans la Ligue de l'Ontario (OHL).

Quand ils m'ont parlé de jouer à l'attaque pour le voyage, j'étais quand même heureux. J'ai essayé de faire du mieux que je pouvais et de contribuer à l'équipe avec des victoires. C'est ce qui est arrivé pendant trois matchs! J'ai adoré ce temps-là et je suis prêt à jouer [attaquant] aussi longtemps qu'ils ont besoin, s'enflamme Bélanger sur son expérience.

Le défenseur a complété un trio avec Jack Quinn et Mitchell Hoelscher lors des victoires de 7-4 contre Hamilton, 2-0 contre Érié et 8-3 contre Niagara la fin de semaine dernière. Une belle expérience pour le joueur qui n'avait pas joué à l'attaque depuis les rangs bantam.

Je me suis dit que c'était une chance de jouer avec deux bons joueurs. Comme j'ai joué à cette position dans le hockey mineur, je sais comment jouer le rôle et où me placer. Ça a juste pris quelques chiffres et ça commencé à cliquer. Tu peux voir avec les résultats que ça a bien été avec les gars, se réjouit Bélanger.

Un joueur de hockey regarde le jeu alors qu'il se trouve à l'extérieur de l'action

Alec Bélanger regarde l'action avec attention pendant un match de son équipe.

Photo : Gracieuseté de Valerie Wutti / 67 d'Ottawa

Tu as plus de temps en zone offensive avec la rondelle. Plus d'occasions devant le filet aussi. Ça prend juste quelques matchs pour reprendre tes habiletés devant le filet et tout a bien été. J'ai bien réussi à faire ça.

Alec Bélanger, 67 d'Ottawa

Le jeune joueur a quand même dépassé les attentes de ses entraîneurs. Ces derniers ont fait appel à lui pour occuper ce nouveau rôle en raison des nombreux blessés que compte l'équipe en ce moment. Personne ne s'attendait toutefois à ce qu'il récolte cinq points en trois matchs.

On avait besoin d'un joueur à l'attaque et il était une bonne solution pour nous. Ça a été au-delà de nos attentes pour les points et on est content pour lui. Alec c'est un joueur d'équipe qui a accepté avec fierté le défi qui était devant lui. Il a très bien répondu, souligne l'entraîneur adjoint Mario Duhamel.

Durant cette séquence, Bélanger a trouvé le moyen de marquer son premier but comme attaquant dans la OHL en obtenant une échappée contre Niagara. Une situation déstabilisante pour lui.

Je n'ai jamais eu la rondelle à cette place-là comme défenseur! Quand je l'ai reçu à la ligne bleue, j'étais un peu nerveux. C'était une belle passe de Quiner. J'ai juste essayé de placer la rondelle au bon endroit en dessous du gant du gardien. J'étais un peu sous le choc quand c'est rentré, confie l'attaquant du moment.

Année de repêchage, saison importante

À 17 ans, Bélanger joue probablement la saison la plus importante de sa jeune carrière alors qu'il sera admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey en juin. Difficile de dire au premier coup d’œil si ce changement de position temporaire va aider le jeune homme.

Je prends ça comme si les cartes sont de mon bord. J'ai deux cartes différentes dans mes mains. J'ai montré que je peux très bien jouer à la défense et très bien à l'attaque aussi. C'est au coach de décider où il veut me mettre. Je suis content de jouer n'importe où. Je peux montrer ma polyvalence, mentionne Bélanger.

Ce récent changement de position aide d'ailleurs Bélanger au niveau des statistiques. Le Franco-Ontarien a récolté 9 points en 16 rencontres cette saison, dépassant son total de 8 points en 27 matchs l'an dernier.

Le défenseur, bien mature pour son âge, insiste pour dire que l'important demeure le succès de son équipe.

Si ça m'affecte pour mon repêchage, ce n'est pas la fin du monde, l'important c'est qu'on gagne comme équipe, dit un jeune homme confiant en ses moyens.

Bélanger ne sait pas encore s'il sera utilisé comme attaquant ou défenseur lors du prochain match de son équipe. Peu importe la décision qui sera prise dans son cas, il sera prêt à relever le défi et à contribuer aux succès des 67 d'Ottawa.

Ottawa-Gatineau

Hockey