•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michel Rivard de passage dans l’Est pour présenter L’origine de mes espèces

L’auteur-compositeur-interprète Michel Rivard est de passage dans l’Est-du-Québec.

Dereck Doherty

L’auteur-compositeur-interprète Michel Rivard est de passage dans l’Est-du-Québec pour donner une série de spectacles pour présenter son projet de théâtre musical L’Origine de mes espèces.

L’œuvre est une sorte de quête identitaire, selon l’artiste. Au départ, c’était l’idée de retracer l’histoire du couple mal assorti que formaient mes parents.

L'artiste révèle qu'il est né à la suite d'une aventure d’un soir survenue au début des années 1950. Ça, je le savais plus ou moins. Mes parents m’avaient donné des indices, mentionne-t-il, mais ça cachait autre chose.

Après avoir chanté une version idyllique de sa famille au cours de sa longue carrière, Michel Rivard, maintenant âgé de 68 ans affirme qu’il souhaitait creuser un peu plus loin dans sa genèse.

Outre cette quête personnelle, il indique qu’il voulait changer le rythme de ses spectacles avec cette nouvelle œuvre.

J’avais le goût de briser le moule de mes spectacles habituels où je chante beaucoup et je jase un peu et, là, je voulais jaser beaucoup et chanter.

Michel Rivard

C’est sa conjointe qui a été l’une des muses, explique-t-il. On s’est rendu compte ensemble que c’était le temps de passer à autre chose et de modifier sa formule.

Je me suis lancé là-dedans avec beaucoup de plaisir et de doute également – un doute salutaire – et l’idée de changer la forme est venue d’abord et l’idée, après, de creuser l’intimité de mon enfance est venue après, raconte celui qui a été membre du groupe Beau Dommage.

Souvenirs d’enfance

Entièrement construite sur l’enfance de l’artiste, l’œuvre est une autofiction, c’est-à-dire que certains éléments ne suivent pas la chronologie réelle de sa vie, mais tout ce qui est raconté là est vrai, explique-t-il.

Tout ce qui est raconté là a été vécu et ressenti.

Michel Rivard

Michel Rivard affirme qu’il souhaitait néanmoins prendre une distance à l’égard de ce qu’il raconte et qu’il ne voulait surtout pas que l’œuvre devienne une conférence sur son enfance.

L’artiste mentionne une anecdote où il était seul dans la voiture familiale, enfant, lorsqu’il a actionné le bras de vitesse. Il raconte que sa mère a couru à côté de la voiture pour lui sauver la vie. Voilà l’un des éléments qu’il lie avec d’autres anecdotes, par exemple, dans le cadre de son spectacle.

C’est un peu le processus du spectacle de relier des trucs qui ne sont pas nécessairement reliés dans la vraie vie, mais qui, dans l’élan poétique du spectacle, se tiennent, raconte M. Rivard.

Vivre des émotions

Bien que ces souvenirs peuvent être émotifs, l’artiste soutient qu’il est en mesure de bien gérer ses émotions. Je suis un comédien, je suis un homme de spectacle. J’ai laissé aller mes émotions, je suis plongé dans mon enfance pendant l’écriture, ce qui a été très salutaire pour moi.

Mais, un jour, le texte était écrit, les chansons étaient écrites et, là, on les a mis ensemble et c’est le comédien, c’est l’interprète qui travaille maintenant, raconte-t-il.

Nombre de spectateurs rencontrent l’artiste après ses représentations ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des sentiments qu’a fait remonter ce spectacle en eux. Michel Rivard soutient qu'il ressent une grande satisfaction de pouvoir transmettre et faire vivre des émotions aux membres du public qui assistent à son spectacle.

Michel Rivard sera en spectacle mercredi soir à Amqui, jeudi à Rimouski, samedi à Baie-Comeau et dimanche à Sept-Îles.

Avec les informations d'Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Spectacles