•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bloc québécois dévoile son « cabinet fantôme »

Le chef bloquiste, dans un studio de radio, pointe devant lui.

Yves-François Blanchet a présenté mercredi son «cabinet fantôme» (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a annoncé quel dossier il attitrerait à chacun de ses députés. Les députés bloquistes de l'Est-du-Québec se sont vus confier un vaste éventail de dossiers qui touchent la région.

L’élue bloquiste dans Manicouagan, Marilène Gill, se dit très heureuse des dossiers que son chef lui a confiés. Moi, pêches et océans c’est un dossier que j’aimais déjà. Je trouve qu’il y a beaucoup de choses qu’on peut faire avec pêches et océans. Ça couvre énormément d’éléments. Tant la garde côtière que toute la question des quotas, a déclaré la bloquiste.

La question de l’assurance emploi est également un dossier prioritaire pour Marilène Gill.

Marilène Gill à l'hôtel des Gouverneurs

Marilène Gill pendant de la soirée électorale où elle a été réélue dans Manicouagan le 21 octobre dernier.

Photo : Radio-Canada / Alix-Anne Turcotti

Les changements climatiques pour Kristina Michaud

Les deux autres élus bloquistes dans l’Est-du-Québec se sont également vus confier des mandats.

Kristina Michaud dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia est responsable des changements climatiques, des dossiers en lien avec la jeunesse, ainsi que du sport.

Elle travaillera de concert avec la députée réélue de Repentigny, Monique Pauzé, responsable des questions d’environnement.

Yves-François Blanchet lève la main de Kristina Michaud en signe de victoire.

Kristina Michaud accompagnée du chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, et du député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé. (archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Damphousse

Le partage précis de leurs tâches dépendra de la manière dont Justin Trudeau formera son cabinet, et si les changements climatiques et l’environnement se retrouveront dans le même portefeuille ministériel.

Mme Michaud explique que l’environnement a été une priorité pour elle lors de sa campagne. Elle dit s’être assuré que celle-ci soit carboneutre en compensant ses déplacements en voiture en plantant des arbres dans sa circonscription.

C’est un premier engagement cohérent avec ce que je disais, dit la nouvelle députée de 26 ans.

Questionnée au sujet du projet GNL Québec et de ses ramifications dans les paradis fiscaux, Mme Michaud a dit préférer attendre les conclusions du BAPE avant de se prononcer sur le dossier.

Étant la plus jeune députée du caucus bloquiste, Kristina Michaud dit ne pas être surprise d’hériter du dossier de la jeunesse. Elle veut s’efforcer de représenter tant les femmes que les jeunes, deux groupes qui y sont sous représentés, dit-elle.

Le sport, souvent associé à la jeunesse, est également sous sa responsabilité.

J’ai fait du sport toute ma vie, et de prôner des saines habitudes de vie c’est hyper important dans les vies effrénées qu’on a de nos jours, dit-elle.

Maxime Blanchette-Joncas

Le député du Bloc québécois dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas (archives)

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Maxime Blanchette-Joncas dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques s’occupera quant à lui des comptes publics, de la Voie maritime du Saint-Laurent et du tourisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !