•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tom Sargeant devient l'entraîneur le plus victorieux de l'histoire du football amateur canadien

Tom Sargeant près d'un terrain de football.

Depuis qu'il est devenu l'entraîneur-chef des Hilltops de Saskatoon en 1998, Tom Sargeant a accumulé une fiche de 209 victoires, 30 défaites et 2 matchs nuls.

Photo : Evan Radford/CBC

Radio-Canada

Le week-end dernier, les Hilltops de Saskatoon ont écrasé les Beefeaters de London par la marque de 51 à 1. Il s’agissait de la 209e victoire en carrière de l'entraîneur-chef Tom Sargeant. Ce gain fait de lui l'entraîneur le plus victorieux de l’histoire du football amateur canadien.

Le record appartenait auparavant à l’ancien entraîneur-chef des Rams de l’Université de Regina, Frank McCrystal, qui avait remporté 208 victoires en carrière.

Dans les rangs professionnels, seulement deux entraîneurs ont plus de victoires que Tom Sargeant en a obtenu au football amateur. Wally Buono trône au sommet du classement des entraîneurs de la Ligue canadienne de football avec 282 victoires, alors que Don Matthews en compte 231.

Depuis qu'il est devenu l'entraîneur-chef des Hilltops de Saskatoon en 1998, Tom Sargeant a accumulé une fiche de 209 victoires, 30 défaites et 2 matchs nuls, ce qui lui confère un pourcentage d'efficacité de plus de 80 %. Il a également mené les Hilltops à 11 championnats canadiens.

Avant de prendre la barre de l’équipe, Tom Sargeant a été entraîneur adjoint pendant sept saisons. Plus jeune, il a lui-même joué pour les Hilltops avec lesquels il a remporté un championnat national en 1985.

Des joueurs de football qui célèbrent la victoire d'un championnat.

Le 16 novembre prochain, les Hilltops ont la chance de mettre la main sur un sixième titre national d’affilée.

Photo : Twitter : @SaskHilltops

Une passion sans pareil

Selon plusieurs membres de son entourage, l’amour du football et des Hilltops motive Tom Sargeant à rester sur les lignes de côté d’année en année. Son poste d'entraîneur-chef de l’équipe n’est pas son emploi à temps plein. Dans la vie de tous les jours, M. Sargeant est directeur dans une école secondaire.

Il peut aussi compter sur le soutien de sa femme et de ses deux filles. Selon le journaliste sportif indépendant Darren Steinke, c’est un peu grâce aux trois femmes de sa vie qu’il continue d’être entraîneur.

Il y a une dizaine d’années, Tom avait songé à quitter son poste avec les Hilltops. Sa famille et lui ont fait un vote et Tom a perdu 3 votes contre 1, raconte Darren Steinke.

Il ne se voit pas ailleurs

Avec sa fiche impressionnante à la tête des Hilltops, Tom Sargeant a reçu plusieurs offres pour être l'entraîneur d'autres équipes, mais il a toujours préféré demeurer à Saskatoon.

Il y a quelques années, lorsque le poste d'entraîneur-chef des Huskies de l’Université de la Saskatchewan est devenu vacant, bon nombre de personnes auraient bien aimé voir Tom Sargeant prendre le contrôle de l’équipe. Encore une fois, il a préféré rester avec les Hilltops.

Je pense que l'une des raisons pour lesquelles il n’a même pas considéré l’offre, c'est qu'il n'avait pas l'impression que ce serait une équipe à son image, affirme Darren Steinke.

Le 16 novembre prochain, les Hilltops ont la chance de mettre la main sur un sixième titre national consécutif lorsqu'ils affronteront les Rams de Langley, en Colombie-Britannique. Ces derniers tenteront de venger leur défaite écrasante de 58 à 21, subie contre les Hilltops en finale l’an dernier.

Avec les informations de Scott Larson

Saskatchewan

Football