•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une majorité de Gatinois privilégient le tramway pour desservir l’ouest de la ville

Un train sur rail passe devant un hôtel à Aylmer.

Parmi les options, le tramway dans l'ouest de Gatineau pourrait passer sur le chemin d'Aylmer.

Photo : Courtoisie

Emmanuelle de Mer

Plus de trois Gatinois sur quatre sondés quant au futur système de transport dans l’ouest de la ville privilégient un scénario incluant un tramway entièrement électrique. Ce dernier est d’ailleurs le mode de transport favorisé par deux répondants sur trois. C’est ce qui ressort notamment du bilan des consultations publiques publié mercredi par la Société de transport de l’Outaouais (STO).

L’option prévoyant un tracé entièrement par tramway est la plus populaire, avec l’appui de presque un répondant sur deux (47 %). Les résidents des secteurs ouest privilégient davantage cette option, à hauteur de 52 %.

Les principales raisons évoquées sont l’efficacité ou la fiabilité d’un tel tracé, la baisse de la congestion, la réduction de l’impact environnemental et le fait de privilégier une solution à long terme.

Vient ensuite le scénario hybride comprenant un tramway sur Aylmer–Taché et un système rapide par autobus qui obtient 41 % de la faveur populaire.

Le scénario prévoyant cette même combinaison, mais sur l’axe des Allumettières–boulevard du Plateau, est quant à lui appuyé par environ un répondant sur trois (34 %).

Les Gatinois ont par ailleurs qualifié « d’inacceptables » le scénario uniquement par autobus et celui prévoyant l’amélioration du réseau actuel d’autobus.

Les Gatinois ont pu donner leur avis en juin dernier sur cinq scénarios de transport proposés pour mieux desservir l'ouest de la ville. Au total, les résidents ont rempli 668 questionnaires, dont 71 % provenant de résidents du territoire concerné. Près des trois quarts des répondants sont des usagers du transport en commun.

Les variantes des tracés privilégiées

Les Gatinois préfèrent nettement (48 %) un lien depuis l’extrémité ouest de la ville rejoignant le chemin d’Aylmer par l’axe des Allumettières–Wilfrid-Lavigne, plutôt que par l’axe chemin Eardley–rue Principale (16 %).

Entre le boulevard Wilfrid-Lavigne et le chemin Vanier, les répondants ont préféré à 40 % l’usage du boulevard des Allumettières, plutôt que le chemin McConnell (26 %).

Au nord, un tracé passant par le boulevard du Plateau a reçu la moitié des appuis, comparativement à 28 % par le boulevard des Allumettières. Les répondants ont évoqué une meilleure desserte des résidences et des commerces pour expliquer leur préférence, ainsi qu’un accès plus facile à pied et à bicyclette.

Dessin du tramway longeant le boulevard où la travée centrale est végétalisée.

Un embranchement du tramway, sur le boulevard Saint-Raymond, pourrait desservir le Plateau.

Photo : Société de transport de l'Outaouais (STO)

Pour relier le secteur d’Aylmer au district du Plateau, 31 % des répondants privilégient de passer par le boulevard des Allumettières, plutôt que par le chemin Vanier (19 %). Cependant, près d’un répondant sur quatre (24 %) a affirmé que les deux options lui convenaient.

Finalement, pour l’accès au centre-ville de Hull, les Gatinois misent en majorité (53 %) sur un parcours qui passe derrière l’Université du Québec en Outaouais (UQO), plutôt que sur le boulevard Alexandre-Taché (24 %).

Les raisons évoquées étaient le plus souvent l’espace disponible et les répercussions sur la zone riveraine.

En faveur d’une correspondance pour Ottawa

Si la STO retient un scénario incluant des rails, les usagers habitant le secteur de Hull et l’est de Gatineau pourraient devoir faire une correspondance pour se rendre au centre-ville d’Ottawa.

Cette option est jugée acceptable si la fréquence du tramway et des autobus est élevée (60 %), si le parcours vers Ottawa évite la congestion (58 %) et si le trajet est plus court qu’en autobus (54 %).

La plupart des répondants souhaiteraient que le trajet provenant de l’ouest de Gatineau se rende au moins à la station Lyon (31 %), un peu plus loin à la station Parlement (26 %) ou à la rue Elgin (20 %).

Clairement, pour les usagers du transport en commun, l’arrimage doit permettre de se rendre le plus près possible des points de destination au centre-ville d’Ottawa, a souligné la conseillère et présidente de la STO, Myriam Nadeau, en entrevue à Sur le vif.

Dessin du tramway passant devant le musée, à côté de véhicules en sens inverse.

Le tramway pourrait passer devant le Musée canadien de l'histoire, au centre-ville de Hull.

Photo : Société de transport de l'Outaouais (STO)

Les prochaines étapes

La Société de transport de l’Outaouais tiendra compte des résultats des consultations publiques, notamment pour l'évaluation comparative des scénarios qui est en cours, a expliqué Mme Nadeau.

La STO prévoit ensuite un « raffinement » de l’option retenue, puis d’autres rencontres ciblées, entre autres avec les résidents des quartiers touchés et les comités consultatifs.

Le transporteur compte publier son étude finale en 2020, sans donner plus de précision quant à la date. Les Gatinois connaîtront alors le mode de transport choisi ainsi que le scénario retenu et ses variantes. Par la suite, il faudra obtenir le financement – l'aide de Québec est confirmée, mais pas celle d'Ottawa – élaborer les plans et devis avant de procéder aux travaux.

Le futur réseau dans l’ouest de Gatineau devrait être opérationnel d'ici 8 à 10 ans, précise Myriam Nadeau.

D’ici là, la STO continuera d’investir dans son réseau actuel; 4 millions de dollars y seront d'ailleurs consacrés en 2020. On est tout à fait conscients de l’achalandage qu’on connaît en ce moment, qui est exceptionnel, et on veut répondre avec les moyens qu’on a, a souligné Mme Nadeau.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale