•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vaccin contre la grippe gratuit pour tout le monde : une bonne idée?

Une affiche dans une vitrine de pharmacie annonçant la disponibilité du vaccin contre la grippe, des gens marchent devant.

La vaccination est gratuite pour certains groupes à risque en Colombie-Britannique, mais des experts plaident pour qu'elle le devienne pour tout le monde.

Photo : La Presse canadienne / Doug Ives

Radio-Canada

Le vaccin contre la grippe est gratuit seulement pour certains groupes à risque en Colombie-Britannique, mais une experte du milieu de la santé soutient que le gouvernement devrait le rendre gratuit pour tout le monde et ainsi suivre l’exemple d’une majorité d’autres provinces canadiennes.

Ultimement, cela permettra d’économiser de l’argent, plaide la médecin et chercheuse ontarienne Iris Gorfinkel.

Sinon, on paie pour plus de visites dans les cliniques et les salles d’urgence et pour plus d’hospitalisations, a-t-elle affirmé en entrevue à la radio de CBC.

En Ontario, le vaccin contre la grippe est gratuit depuis une vingtaine d’années. Depuis, le taux de vaccination a beaucoup progressé dans la province, affirme Mme Gorfinkel.

En plus de la Colombie-Britannique, seuls le Québec et le Nouveau-Brunswick n'offrent pas gratuitement ce vaccin à l'ensemble de la population.

Gratuit pour les gens plus à risque

Le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique paie pour la vaccination de certains groupes particulièrement à risque de contracter le virus ou encore d’en subir des complications graves.

Les personnes âgées, les enfants âgés de 6 mois à 5 ans, les femmes enceintes, les Autochtones, les travailleurs du milieu de la santé et les personnes souffrant de maladies chroniques ou un système immunitaire affaibli ont droit à un vaccin gratuit.

Les décisions en matière de financement, spécialement en santé publique, sont difficiles, et le ministère fait des choix en considérant les meilleures informations disponibles et en trouvant le bon équilibre avec les autres exigences du système de santé, déclare le ministère de la Santé par voie de communiqué.

Une bonne approche

Le directeur médical du Centre des maladies infectieuses de Vancouver, Brian Conway, croit que cette approche est bonne, tant que la province reste prête à s’adapter aux circonstances qui peuvent varier d’une saison de grippe à l’autre.

Je pense que c’est une chose qu’il faut reconsidérer chaque année : quels sont les risques d’une éclosion grave?, a-t-il dit en entrevue à l’émission Phare Ouest.

Plus il y a de gens qui sont vaccinés, moins il est probable qu’il y ait des gens infectés qui vont transmettre le virus à des gens qui pourraient en devenir très malades, rappelle-t-il.

Les vaccins sont offerts par les médecins de famille, les cliniques sans rendez-vous et les centres de soins pour les urgences mineures, ainsi que dans certaines pharmacies. Ils coûtent généralement entre 25 et 30 $.

Avec des informations de l’émission Phare Ouest et The Early Edition

Colombie-Britannique et Yukon

Vaccination