•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visite guidée chez Valoris

L'affiche Valoris en arrivant sur le site à Bury.

Valoris est un parc éco-industriel unique au Québec qui a pour mission de valoriser les matières.

Photo : Radio-Canada / Renée Dumais-Beaudoin

Radio-Canada

Un plan de redressement de l'entreprise Valoris, située à Bury, sera présenté aux élus mercredi. Ce plan est attendu depuis plusieurs semaines puisque des municipalités engagées financièrement dans l'entreprise n'ont pas encore obtenu toutes les réponses à leurs questions. En amont de cette rencontre, l'animatrice de Par ici l'info, Renée Dumais-Beaudoin, est allée visiter l'entreprise de valorisation des déchets.

Ce sont 14 municipaliltés qui paient chacune leur part pour faire fonctionner l'entreprise. Une entité publique qui vit d'importants problèmes de rentabilité avec un peu plus de 40 millions de dettes.

Pourtant Valoris est un parc éco-industriel unique au Québec qui a pour mission de valoriser les matières.

La mission même de Valoris, c'est d'enfouir le minimum.

Denis Gélinas, directeur général par intérim de Valoris

On y traite les déchets pour en extraire tout ce qui peut être transformé.

Il y a une perception, une méconnaissance de ce que l'on fait qu'on essaie de changer. Les gens disent, Valoris, ça récupe. Bien non, c'est un centre de valorisation et on traite les déchets, précise le directeur des communications chez Valoris, Louis Longchamps.

En ce moment, les matériaux de construction sont traités. Deux autres lignes pour les déchets résidentiels, industriels et commerciaux ne sont pas encore en activité.

L'usine a été conçue pour traiter 100 000 tonnes. Le projet pilote va au-delà de nos attentes, a exprimé le directeur général par intérim de l'endroit, Denis Gélinas.

Les dirigeants de Valoris misent sur de futurs contrats pour valoriser ces déchets et, particulièrement, sur le projet pilote en cours. Ce dernier semble être d'une grande importance pour la suite des choses.

On croit qu'au début de 2020, on va être capable d'avoir des ententes profitables à tout le monde pour être capable de repartir tout ça, pour faire bénéficier notre site d'enfouissement avec moins de déchets, a dit M. Gélinas.

Estrie

Environnement