•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget 2020 d'Ottawa : 817 M$ pour la construction de la seconde étape du train léger

Le maire et les conseillers municipaux sont assis autour de la table à l'hôtel de ville d'Ottawa.

Le maire Jim Watson a pris la parole pour présenter le budget préliminaire de la Ville d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Leclerc

Radio-Canada

La Ville d'Ottawa prévoit investir 817 millions de dollars pour la construction de la seconde étape du train léger en 2020, a annoncé le maire Jim Watson lors de la présentation du budget préliminaire.

L’année 2019 et le lancement du train léger ont apporté des changements sur les routes municipales et sur l’ensemble du réseau de transport en commun. Il n’est pas surprenant que cette année encore, les résidents veulent d’abord et avant tout, comme ils nous l’ont indiqué, que l’on investisse davantage dans les routes, le transport en commun et les infrastructures de la Ville, a lancé le maire Watson.

Sur un budget total de 3,76 milliards de dollars, la Ville va dépenser 817 millions de dollars pour la construction de la seconde étape du train léger sur rail (TLR) en 2020. Cette seconde étape est estimée à 4,66 milliards de dollars.

Le reste des investissements dans les transports en commun se déclinent comme suit : 7,5 millions de dollars pour ajouter des autobus, 43 millions de dollars pour remplacer 63 autobus, 6 millions de dollars pour un projet pilote d'autobus électriques. Enfin, le prix du laissez-passer mensuel Equipass, pour les usagers d’OC Transpo à faibles revenus, sera gelé en 2020, donc restera à 58,25 $.

Logements abordables

Bien que la Ville tourne à plein régime, il ne faut pas oublier que tout le monde n’accède pas également à cette prospérité. D’ailleurs, l’économie florissante exerce une pression sur le logement dans de nombreux secteurs de la Ville, qui affichent un taux d’inoccupation inférieur à 1,6 %, a commenté le maire.

Pour la seconde année consécutive, 15 millions de dollars seront investis pour le logement abordable. Des investissements historiques a qualifié le maire Jim Watson.

M. Watson souhaite ainsi qu'Ottawa continue sur sa lancée. Il entend aussi attirer des fonds du gouvernement fédéral et provincial. Un projet de logements abordables pourrait voir le jour avenue Forward par exemple.

Le maire prévoit aussi pour la seconde année consécutive une hausse moyenne des impôts fonciers de 3 %, soit environ 109 $ de plus pour le propriétaire d’une maison de valeur moyenne.

Déneigement

Le budget de déneigement sera bonifié de 7 % et sera plus aligné avec les dépenses « réelles » des dernières années. Rappelons que ces budgets sont déficitaires depuis des années. Le maire a ajouté que le déneigement des trottoirs fera l'objet de plus d'attention.

Nous déployons plus de matériel de déneigement des trottoirs de meilleure qualité, comme les appareils brise-glace très efficaces dont nous avons fait l’essai l’hiver dernier, a précisé le maire.

Par ailleurs, le maire Watson a précisé que la Ville arrivera à combler le déficit d’investissement dans la réfection des routes en 7 ans, plutôt que 10. Au total, 51 millions de dollars seront investis pour le resurfaçage des routes.

Des investissements pour l'environnement :

  • 1,5 million de dollars dans des programmes de plantation d’arbres
  • 3 millions de dollars à la Stratégie de gestion d’investissement énergétique
  • 200 000 $ au Programme de gestion du panais sauvage

Comme en 2019, 14 nouveaux ambulanciers paramédicaux seront embauchés pour réduire le nombre de « codes zéro » , soit quand aucune ambulance n’est disponible pour répondre à des appels d’urgence.

Un secrétariat contre le racisme verra le jour, comme le voulait le conseiller du quartier de Rideau-Rockcliffe, Rawlson King.

Ce secrétariat pourra cibler le racisme systémique grâce à l’intégration d’une approche de lutte contre le racisme dans la manière dont notre administration municipale élabore des politiques, prend des décisions, évalue les programmes et surveille les résultats, a expliqué le maire.

La conseillère municipale du quartier Barrhaven Jan Harder était absente lors de cette présentation. En revanche, le conseiller Rick Chiarelli était de retour au conseil municipal après des allégations de comportements inappropriés et près de trois mois d’absence. En raison de cette présence, il peut rester absent jusqu’à la fin février sans craindre de perdre son siège.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale