•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto nomme un ambassadeur de « l'économie de nuit »

Vue de la Tour CN et des gratte-ciel de Toronto le soir.

Le centre-ville de Toronto

Photo : La Presse canadienne / Mark Blinch

Radio-Canada

New York a été surnommée la ville qui ne dort jamais. Qu'en est-il de Toronto? La Ville Reine a nommé le conseiller municipal Michael Thompson au poste « d'ambassadeur de l'économie de nuit ».

Des postes similaires existent déjà à Londres et à Manchester, en Grande-Bretagne, notamment.

Toronto définit l'économie de nuit comme l'ensemble des « activités sociales, culturelles et économiques ayant lieu de 18 h à 6 h ».

Une ville qui incorpore de façon sécuritaire et efficace la musique, le divertissement et la vivacité nocturne au sein de sa culture civique attire les jeunes et les incite à rester, en plus d'accroître la qualité de vie pour les résidents et le tourisme durant toute l'année, explique un communiqué municipal.

Le maire John Tory ajoute que « l'économie de nuit présente un nouvel avantage concurrentiel » pour les villes qui veulent se démarquer à l'international.

M. Thompson était déjà maire adjoint et président du comité municipal de développement économique.

En tant que premier ambassadeur de l'économie de nuit à Toronto, je vais continuer à militer en faveur des secteurs de la musique, du divertissement et de la culture et être leur voix au conseil municipal.

Michael Thompson, conseiller municipal de Toronto

Le conseiller Thompson promet aussi de consulter les résidents et les commerçants.

Nombre de salles de spectacles ont fermé au cours des dernières années à Toronto, que ce soit à cause des loyers élevés, des plaintes du voisinage ou de la démolition de ces salles où ont plutôt été construites des tours de condominiums.

Visionnez le documentaire Toronto, la nuit

Toronto cite les exemples d'Edmonton et de New York, qui estiment que l'économie de nuit génère dans leur ville des retombées de 1,4 milliard de dollars (2014) et de 25,1 milliards (2016) respectivement.

La nomination d'un ambassadeur de l'économie de nuit à Toronto fait partie du plan du conseil municipal visant à renforcer ce secteur au cours des trois prochaines années.

Politique municipale

Économie