•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition exige la démission de la présidente des écoles publiques de Regina

Des gens assis dans une salle regardent un graphique montrant les résultats du vote projeté sur un écran.

Le 15 octobre, les membres de la Division scolaire ont rejeté une motion sur les célébrations du mois de la Fierté par un vote de 4 contre 3.

Photo : Radio-Canada / Emily Pasiuk

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une pétition de plus de 5000 noms exigeant la démission de la présidente de la Division scolaire des écoles publiques de Regina, Katherine Gagne, a été déposée mardi soir lors d’une réunion du conseil scolaire.

La pétition avait été lancée le mois dernier, après que le conseil scolaire eut rejeté une motion qui aurait permis aux écoles publiques de Regina de décider de la façon dont elles souhaitaient célébrer le mois de la Fierté.

Les commentaires de Katherine Gagne sur Facebook sur cette question avaient également provoqué de fortes réactions à travers la communauté.

Nous n’aurions pas dû inscrire la motion à l’ordre du jour avant que certains membres du conseil scolaire aient eu l’occasion d’en prendre connaissance et de demander des précisions, a avoué Katherine Gagne en tout début de réunion.

Ces excuses publiques n’ont cependant pas empêché le groupe Queen City for All, de déposer la pétition au conseil scolaire quelques minutes plus tard.

Les signataires du document considèrent que le fait de voter contre la motion sur les célébrations du mois de la Fierté a porté atteinte à la réputation des écoles publiques de Regina comme étant des établissements accueillants et inclusifs.

Cette pétition, signée par plus de 5000 personnes, Katherine, appelle à votre démission, a affirmé un porte-parole du groupe, Eric Bell.

Le conseil scolaire, pour sa part, a déclaré que la pétition fera l’objet d’une analyse approfondie lors d’un ordre du jour ultérieur.

Un nouveau comité

Afin de désamorcer la controverse entourant le rejet de la motion sur les célébrations du mois de la Fierté, la Division scolaire entend former un nouveau comité qui sera notamment composé de membres de la communauté LGBTQ+.

Les détails entourant la formation de ce comité devraient être dévoilés d’ici la fin de l’année scolaire.

Le conseil scolaire veut fournir un environnement plus inclusif à tous les étudiants et à l’ensemble du personnel, y compris ceux qui s’identifient comme membres de la communauté LGBTQ+, a affirmé Mme Gagne.

De son côté, Eric Bell s’est dit encouragé par la formation de ce comité, même si beaucoup de travail reste à faire pour rétablir la relation entre la Division scolaire et la communauté LGBTQ+.

Avec les informations de Morgan Modjeski et d'Emily Pasiuk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !