•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Fausses nouvelles! » : des bibliothèques de Floride privées du New York Times

Des gens marchent dans la rue devant l'édifice du journal.

Le président américain accuse régulièrement le prestigieux quotidien « The New York Times » de propager de fausses nouvelles.

Photo : Getty Images / Spencer Platt

Radio-Canada

Les autorités du comté de Citrus, en Floride, ont rejeté une demande d'abonnement numérique au New York Times présentée par les bibliothèques publiques de la région, reprenant à leur compte les accusations de Donald Trump qui affirme que le journal relaie de « fausses nouvelles ».

La facture représentait une somme annuelle de 2700 $. « Pourquoi diable devrions-nous dépenser de l'argent pour une chose pareille », a déclaré Jimmie Smith, l'un des membres du conseil des commissaires du comté.

« Avons-nous vraiment besoin de nous abonner au New York Times? Fausses nouvelles! [...] Je ne veux pas du New York Times dans ce comté », a lancé un autre commissaire, Scott Carnahan.

« Je suis d'accord avec le président Trump. Je vais voter contre cette demande », a-t-il ajouté.

Les cinq membres du conseil des commissaires de Citrus se sont entendus pour s'opposer à la demande des bibliothèques publiques, qui comptent quelque 70 000 abonnés.

Suggérant que le manque de moyens n'était pas la raison de leur refus, Scott Carnahan a affirmé que les bibliothèques publiques devraient investir cet argent ailleurs. Les citoyens qui souhaitent vraiment lire le New York Times n'ont qu'à s'abonner eux-mêmes, a-t-il lancé. « Je soutiens Donald Trump. »

La réunion, dont le contenu a été enregistré, s'est tenue le 24 octobre. Ce jour-là, la Maison-Blanche avait annoncé qu'elle réfléchissait à la possibilité d'ordonner aux agences fédérales de mettre fin à leurs abonnements au New York Times et au Washington Post, un autre journal accusé par le président américain de propager de fausses nouvelles.

La décision des commissaires est toutefois survenue plusieurs heures avant la déclaration de la Maison-Blanche et n'était donc pas motivée par l'annonce de cette possible nouvelle directive.

Après la réunion du conseil, deux commissaires ont confié qu'ils craignent de recevoir des demandes pour des abonnements à des « journaux radicaux » s'ils accédaient à celle concernant le New York Times.

À un moment donné, il faut tracer une ligne, a ainsi résumé le président du conseil, Jeff Kinnard.

Le comté de Citrus, qui se trouve à 120 km au nord de Tampa, dépense déjà quelque 3000 $ par année pour que chacune de ses quatre bibliothèques publiques dispose d'un exemplaire papier du journal, selon le quotidien Citrus County Chronicle.

Avec les informations de Reuters, et Washington Post

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International